L'achat immobilier envisagé est-il une bonne affaire ?
Combien vaut ma maison, mon appartement ?
Fissures ? Infiltrations ? Ma maison est elle en péril ?
Maison, appartement : mon chantier se passe mal
Expertise en vidéos
Attestation / certificat
Expertise unique
Assistance dans la durée
Activité
Historique
LAMY Expertise TV
Revue de presse
Mentions légales
Nos atouts
Recrutement
Contact
Communiqués
Guides immobiliers
Fiches conseil
Dossiers thématiques
Etude de cas
Témoignages
Arrêtés de catastrophe naturelle
Envoyez-moi un devis
Requête sur une mission
Contact presse
Expert immobilier Paris  

Installez le plugin Flash pour voir l'animation : Cliquez ici pour le télécharger

Accueil » Expertise » Fiches conseil

Comment savoir si le constructeur a manqué à son devoir de conseil ?

Mercredi 10 décembre 2014

Le devoir de conseil d’un constructeur est plus ou moins étendu, selon si l'acheteur est un consommateur ou un professionnel. Aussi, le constructeur de maisons individuelles peut s’interroger sur la nature et l’étendue de son devoir d’information et de conseil, à l’égard du maître d’ouvrage. De la même manière, réciproquement, le maître d’ouvrage peut penser qu’il n’a pas reçu toutes les informations indispensables à sa prise de décision. 

 

Le devoir de conseil du constructeur de maison individuelle

Devoir d'information, de renseignement, de mise en garde, de conseil, etc. Comme dans beaucoup d’autres domaines, la construction a vu éclore toute une série d'obligations d'information. L'objectif est double. Il s’agit d’abord d’aviser le maître d'ouvrage, sur les bonnes ou mauvaises pratiques en matière de construction, d’usage et d’entretien de l’ouvrage. Ensuite, il convient de le convaincre de choisir la solution apportant le plus de sécurité et de qualité pour l'ouvrage et ce, de façon pérenne.

 

Les fondements juridiques de l’obligation de conseil du constructeur

Les manquements du constructeur, à son devoir d'informer, peuvent se traduire par des dommages sur la construction. Trois situations sont possibles.

  • les dommages sont constatés en cours de chantier avant la réception : les dispositions de droit commun s'appliquent ;
  • les dommages apparaissent pendant la période de la garantie décennale et répondent aux caractéristiques (nature et gravité, par exemple) visées par les articles 1792 et suivants du Code Civil : la responsabilité décennale du débiteur du devoir de conseil trouve application ;
  • le dommage n'est pas un dommage à l'ouvrage, mais un surcoût financier par exemple : la responsabilité du débiteur relève du droit commun.

 

4 exemples où le constructeur a manqué à son devoir de conseil

Voici plusieurs exemples de situations dans lesquelles le constructeur a manqué à son devoir de conseil.

  • le maître d’ouvrage sollicite une “variante“ technique : le constructeur ne lui adresse pas, par écrit, son avis sur les solutions adoptées. Il est à noter que la mise en garde ne devra pas conclure à un risque certain de survenance de désordres. En effet, sans aléa, l’assurance ne serait plus possible ;
  • le constructeur n’informe pas le maître d’ouvrage sur les éventuelles limites ou contraintes d'utilisation de l'ouvrage réalisé. Exemple : la capacité porteuse d’une dalle (descente de charge maximum, circulation sur les ouvrages, etc.) ;
  • le constructeur ne remet pas le document précisant clairement les modalités d'entretien ou de maintenance de l'ouvrage ;
  • le constructeur oublie de rappeler les modalités d'entretien de l'ouvrage, considérant que le maître d’ouvrage peut consulter, par ses propres moyens, les dispositions expressément prévues dans un DTU.

 

Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

10 ans pour assigner le constructeur en justice

La responsabilité contractuelle de droit commun du constructeur, pour manquement au devoir de conseil, ne peut pas être invoquée, pour des désordres affectant l'ouvrage, au-delà d'un délai de 10 ans suivant sa réception (Cass 3e Civ. du 16 octobre 2002).

 

Expertises

L'expertise immobilière qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise batiment

Cette expertise en construction permet d'éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

Découvrez cette expertise immobilière

 


 

Vous avez une problématique immobilière ? 

Expert construction

Retour

01 82 83 77 10
02 53 35 40 39
03 62 27 60 99
04 72 17 11 11
05 31 61 62 89
Expert immobilier Lyon Paris Marseille
Expert immobilier : expert maison, expert appartement
Devis expertise immobiliere
Expertise immobiliere Rhone, Ile de France
Evaluer la valeur de marché : maison, pavillon, appartement, loft, terrain, etc. Votre maison a une valeur....
Expertise immobiliere Paris, Lyon, Marseille
Expertise immobiliere : usine, local commercial, entrepot


Paris

14, avenue d'Eylau

75116 Paris

Tel : +33 (0)1 82 83 77 10

Lyon

12 rue Jean-Elysée Dupuy

69410 Champagne au Mont d'Or

+33 (0)4 72 17 11 11

Marseille

565 avenue du Prado

13008 Marseille

+33 (0)4 72 17 11 11

Lausanne

Route de Berne 34

1010 Lausanne

+41 (0)22 342 67 12

© LAMY Expertise 1982-2015 - Siret : 32390332800140 - Nous intervenons sur toute la France, contactez le numéro d'appel unique : 01 82 83 77 10

Expert Immobilier Angers - Expert Immobilier Avignon - Expert Immobilier Bordeaux - Expert Immobilier Bourges - Expert immobilier Clermont-Ferrand - Expert immobilier Dijon - Expert immobilier Grenoble - Expert immobilier Lille - Expert immobilier Limoges - Expert immobilier Marseille - Expert immobilier Montpellier - Expert immobilier Nantes - Expert immobilier Nice - Expert immobilier Paris - Expert immobilier Poitiers - Expert immobilier Reims - Expert immobilier Strasbourg - Expert immobilier Toulouse - Expert immobilier Tours - Expert immobilier Troyes - Expert immobilier Genève - Expert immobilier Lausanne - Google+