Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

CCMI : les conséquences d'une notice descriptive imprécise

CCMI : les conséquences d'une notice descriptive imprécise

Nos expertises techniques

CCMI : les conséquences d’une notice descriptive imprécise
CCMI : les conséquences d’une notice descriptive imprécise
notice descriptive imprécise CCMI

La loi du 19 décembre 1990 précise les modalités du Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI). Ce dernier est un contrat réglementé par une loi d’ordre public, visant à protéger les maîtres d’ouvrage, le plus souvent non-professionnels. La notice descriptive fait partie des documents annexés au CCMI. Ce document est régulièrement à l’origine de litiges entre le maître d’ouvrage et le constructeur.

Des imprécisions dans la notice descriptive CCMI

La notice descriptive distingue deux types d’éléments, selon s’ils sont compris ou non dans le prix convenu. Elle indique le coût des travaux, non-inclus dans le prix, qui restent à la charge du maître d’ouvrage. Toutefois, il est fréquent que la notice descriptive soit rédigée de manière imprécise par le constructeur. Par exemple, un coût global peut être associé à un ensemble de travaux, sans que le chiffrage ne soit détaillé.

Les travaux non-chiffrés dans la notice descriptive

Lorsque des travaux utiles à la construction ne sont pas prévus et/ou ne sont pas chiffrés dans la notice descriptive annexée au CCMI, ceux-ci seront à la charge du constructeur. Sauf si le maître d’ouvrage a accepté d’en supporter la charge par une mention manuscrite. Cela est rappelé par la décision de justice suivante : Cass. Civ. 3e, 11 sept. 2013 (pourvoi N° 12-20.251). A retrouver sur Légifrance.

Les chiffrages non-réalistes de travaux dans la notice descriptive CCMI

Dans le cas où les travaux ne seraient pas chiffrés, ou chiffrés de manière imprécise, voire même irréaliste, leur coût réel devra être supporté par le constructeur. Une autre décision de justice (Civ. 3e, 9 juill. 2014, FS-P+B, n° 13-13.931) rappelle la sanction en cas de non-respect de l’article L 231-2 du Code de la construction et de l’habitation, prévoyant que les travaux dont le maître de l’ouvrage se réserve l’exécution, doivent être décrits et chiffrés dans le contrat par le constructeur. Voir sur Légifrance.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Assistance réception logement
Assistance réception logement

L’assistance réception logement neuf aide les propriétaires à réceptionner une maison, un appartement, des travaux ou un chantier. Cette expertise permet d’anticiper, déceler et surmonter les éventuels problèmes ainsi que résister à la pression des professionnels de la construction, notamment en cas de chantage tel que «remise des clefs, contre chèque de solde», même quand il existe des réserves.

En savoir plus sur la réception maison CCMI

réception travaux

3 a priori courants sur la réception de travaux

Comme on a pu le voir récemment au travers d’une enquête de la CLCV, les malfaçons constituent la bête noire des maîtres d’ouvrage (construction ou rénovation). L’étude révèle même que les malfaçons et les non-conformités techniques sont en tête des litiges, toutes catégories de travaux confondus.

Lire la suite »
clauses suspensives contrat CCMI

Contrat CCMI : les clauses suspensives du contrat CCMI

Le contrat de construction de maisons individuelles (CCMI) doit obligatoirement faire l’objet d’un écrit, et comporter un certain nombre de mentions obligatoires. Dans un souci de protection du consommateur, le législateur a pris soin d’énumérer six clauses interdites et réputées non écrites.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département