01.82.83.77.10

Comment mettre en oeuvre la garantie de parfait achèvement ?

Comment mettre en oeuvre la garantie de parfait achèvement ?

Comment mettre en oeuvre la garantie de parfait achèvement ?
mettre en oeuvre garantie de parfait achèvement

Trouvant son cadre juridique dans l’article 1792-6 du Code civil, la garantie de parfait achèvement oblige le constructeur, ou l’entreprise à qui est confié un marché de travaux, à reprendre les non-conformités visées au titre des réserves dans le procès-verbal de réception, comme les défauts apparus sur l’ouvrage durant la première année suivant la réception.

 La garantie de parfait achèvement, souvent identifiée sous l’acronyme GPA, impose au constructeur de réparer toutes les malfaçons survenues durant cette période, quelles que soient leur importance et leur nature.

Les modalités de mise en oeuvre de la garantie de parfait achèvement

La garantie de parfait achèvement représente le délai de garantie d’un an du constructeur et correspond aussi au délai d’action dont dispose le maître d’ouvrage, pour dénoncer les désordres. La jurisprudence rappelle ainsi que la garantie de parfait achèvement doit être mise en oeuvre dans le respect du délai prévu par la loi (Cour de cassation, 3ème chambre civile, 15 janvier 1997, 95-10.097 et 17 mai 1995, 93-16.568).

Les parties s’entendent sur les modalités de levée des réserves

Le maître d’ouvrage et le constructeur se mettent généralement d’accord sur la nature des travaux à réaliser pour corriger les désordres et les délais d’exécution. Néanmoins, il appartient seulement au constructeur de démontrer que les travaux de reprise ont bien été réalisés (Cour de cassation, 3ème chambre civile, 01 avril 1992, 90-18.498).

Les parties sont en désaccord sur les modalités de levée des réserves

Si la mise en demeure du maître d’ouvrage reste infructueuse, il peut faire intervenir, aux frais et risques de l’entreprise défaillante, une tierce entreprise, comme le prévoit l’alinéa 4 de l’article 1792-6 du Code civil. Toutefois, comme aucun délai légal n’y est précisé, sauf accord commun des parties, le délai considéré comme normal pour la réparation des défauts de construction est de 60 jours, à compter de la réception du procès-verbal (norme NF P003-001). Il est précisé que la mise en demeure, pour être recevable, devra être réalisée après la réception (Cour de cassation, 3ème chambre civile, 04 avril 2001, 99-14.970). En cas d’inexécution des travaux correctifs, une demande de condamnation de l’entreprise de travaux devra être demandée par voie de référé, afin d’obtenir la prescription du délai courant et l’ajout d’un nouveau délai d’un an.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise technique construction

L’expertise technique construction permet d’éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

En savoir plus sur la garantie décennale et l'assurance dommages-ouvrage

12 ans agir garantie décennale

12 ans pour agir en garantie décennale

Le maître d’ouvrage et les propriétaires successifs d’une maison individuelle sont couverts pendant dix ans à compter de la réception des travaux. Toutefois, décision de justice montre que l’assuré, dès lors que le sinistre est apparu dans le délai de 10 ans, dispose de 2 ans pour demander à l’assureur de faire jouer sa garantie ou pour saisir la justice s’il refuse

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département