Construction : la garantie de bon fonctionnement ou biennale

Construction : la garantie de bon fonctionnement ou biennale

Construction : la garantie de bon fonctionnement ou biennale
garantie bon fonctionnement

Tout projet de construction présente des risques que les garanties légales de la construction visent à limiter. Parmi ces garanties, il existe la garantie biennale ou de bon fonctionnement.

La garantie biennale prend effet dès réception de l’ouvrage pour une durée de deux ans et couvre les éléments d’équipement endommagés ou non-fonctionnels. Dans quels cas la garantie de bon fonctionnement peut-elle être mise en œuvre ?

Qu'est-ce que la garantie biennale en construction ?

En construction, plusieurs garanties légales existent et visent à protéger le maître d’ouvrage des mauvaises pratiques des constructeurs. Ces garanties sont au nombre de trois, à savoir la garantie de parfait achèvement, la garantie de bon fonctionnement ou biennale et la garantie décennale. L’assurance dommages-ouvrage vient compléter l’ensemble des garanties légales de la construction.

 

La garantie biennale ou de bon fonctionnement, prend effet à compter de la date de réception de la construction, soit lors de la remise des clés du bien. La garantie biennale prend en charge la réparation de tous les défauts de construction qui affectent le bon fonctionnement des équipements et ce, pendant deux ans. La garantie biennale vise avant tout à assurer la durabilité du bien.

Quels sont les dommages couverts par la garantie biennale ?

La garantie biennale ne couvre que certains types de défauts de construction. Ainsi, seuls les dommages qui portent préjudice au bon fonctionnement des équipements, rentrent dans le cadre de la garantie biennale. Les éléments d’équipement couverts par la garantie doivent pouvoir être retirés de la construction, puis remontés, sans risquer de détériorer l’ensemble de l’édifice. Afin d’être pris en charge, ces éléments ne doivent donc pas appartenir au gros oeuvre de la construction. A titre d’exemple, les éléments d’équipement suivants sont concernés par la garantie de bon fonctionnement : portes, volets, fenêtres, robinetterie, canalisations, VMC, radiateurs, installations électriques, revêtements muraux, chaudière, etc.

Malfaçons construction : mise en oeuvre de la garantie de bon fonctionnement

Comme pour chacune des garanties légales de la construction, la mise en oeuvre de la garantie biennale passe par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception au constructeur de l’ouvrage. Ce courrier doit parvenir au constructeur dans le cadre du délai de la garantie, soit dans les deux ans maximum après réception du bien. Le constructeur responsable des malfaçons a alors pour obligation de réparer ou de remplacer l’équipement défectueux.

Construction neuve : limites de la garantie biennale

Il existe cependant certains cas dans lesquels la garantie de bon fonctionnement ne peut pas s’appliquer. En effet, si le constructeur parvient à prouver que les désordres causés sur l’équipement proviennent d’un défaut d’entretien, d’un usage abusif ou inapproprié, alors la garantie biennale ne pourra fonctionner.


Par ailleurs, si les dommages sont liés à la nature du sol sur lequel repose la maison (sol argileux, remblais, etc.) ou à une erreur de conception, et que le maître d’ouvrage avait connaissance des risques encourus au moment de la construction, la garantie ne sera alors pas valable.

Recours contre le constructeur en cas de refus de réparation des dommages

Lorsque que le constructeur refuse d’effectuer les réparations nécessaires sur les éléments d’équipement endommagés, au titre de la garantie de bon fonctionnement, le maître d’ouvrage est en droit d’engager une procédure judiciaire à son encontre. Celui-ci peut alors saisir le tribunal de grande instance en référé, afin d’astreindre le constructeur à réaliser les travaux de remise en état.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise technique construction

L’expertise technique construction permet d’éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

En savoir plus sur la garantie décennale et l'assurance dommages-ouvrage

12 ans agir garantie décennale

12 ans pour agir en garantie décennale

Le maître d’ouvrage et les propriétaires successifs d’une maison individuelle sont couverts pendant dix ans à compter de la réception des travaux. Toutefois, décision de justice montre que l’assuré, dès lors que le sinistre est apparu dans le délai de 10 ans, dispose de 2 ans pour demander à l’assureur de faire jouer sa garantie ou pour saisir la justice s’il refuse

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.1/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département