01.82.83.77.10

Inondation : Comment être indemnisé ?

Inondation : Comment être indemnisé ?

Inondation : Comment être indemnisé ?
inondation indemnisation

Les inondations représentent une des catastrophes naturelles les plus courantes auxquelles les propriétaires aient à faire face. Importantes ou minimes, les augmentations intempestives des eaux sont souvent la cause de grosses pertes matérielles. Malgré que les biens immobiliers soient assurés, l’indemnisation tant attendue est néanmoins soumises à certaines conditions. Il est par conséquent utile de connaître les procédures qui suivent une inondation.

L'Etat reconnaît l'état de catastrophe naturelle​

La première étape permettant d’espérer toucher une indemnisation après un sinistre est la déclaration de catastrophe naturelle par les institutions publiques. Sans cette reconnaissance il est difficile, voir impossible d’obtenir une indemnisation du sinistre (sauf dispositions particulières). Il est évident que la maison ou le logement doit être préalablement assuré et protégé par le biais d’un contrat multirisque habitation. Une fois l’état de catastrophe naturelle officialisé au moyen d’un arrêté paru au Journal Officiel, le sinistré dispose de 10 jours ouvrables pour contacter sa compagnie d’assurance et l’informer de la situation.

L'indemnisation n'est pas automatique​

Même si la submersion de son bien immobilier, due à des conditions climatiques extraordinaires, entre bien dans le cadre légal de la catastrophe naturelle, l’assuré doit comprendre que, malgré tout, nombreuses sont les demandes d’indemnisation qui ne seront pas prises en compte. Certes cela ne signifie pas que l’assureur ne considérera pas effectivement la réclamation mais les demandes doivent remplir un grand nombre de conditions pour ouvrir droit à un remboursement. Il est difficile sans expertise d’obtenir gain de cause.

10 jours tout au plus pour prévenir son assureur​

Le décret qui paraît au Journal Officiel permet à tous les propriétaires de connaître les zones incluses dans l’arrêté concernant la catastrophe naturelle ainsi que la période de temps visée. Les différents détails mentionnés par le Journal Officiel sont la base légale nécessaire pour engager la procédure de dédommagement. Bien qu’un délai de 10 jours est offert aux victimes de l’inondation, il est sage de ne pas perdre une minute et d’envoyer le plus rapidement possible une claire explication des dégâts occasionnés. Si un appel téléphonique peut faire l’affaire, un courrier recommandé avec accusé de réception aura davantage de poids et apportera une plus grande sécurité à l’assuré. Par ailleurs la déclaration de sinistre doit s’accompagner de toutes les preuves possibles écrites ou visuelles : factures des biens détruits, photos et vidéos des lieux. Il est donc impératif, avant tout nettoyage, de procéder à ce travail de constitution du dossier qui sera bien préparé s’il est effectué assisté d’un expert indépendant.

Conditions pour une indemnisation adaptée​

Les nombreux dégâts provoqués par l’inondation peuvent être aussi divers que complexes. Il n’est pas rare que les conséquences d’une catastrophe naturelle continuent d’affecter les résidents bien après la réparation si dès le départ l’ensemble des dégâts superficiels ou profonds n’ont pas été bien identifiés. L’assurance sera représentée par son expert pour déterminer le montant du remboursement. Mais pour être justement évalué, il est fortement conseillé de faire appel à un expert en bâtiment indépendant.

Les premiers pas pour retrouver un logement sain​

L’assurance multirisque offre une protection de base qui inclut une série de services très importants. Les frais de pompage, nettoyage ou encore de désinfection sont entièrement compris. Le sauvetage éventuel, la démolition et le coût d’études géotechniques font aussi partie des frais remboursés.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise d'assuré après sinistre

Expertise d’assuré après sinistre

L’expertise d’assuré après sinistre permet d’apporter toute l’aide nécessaire suite à un sinistre dans un logement, notamment tout au long de la procédure post-sinistre, afin de défendre les intérêts du sinistré auprès de l’expert d’assurance.

En savoir plus sur l'indemnisation après un sinistre

inondations Ile-de-France

Ile-de-France : des logements menacés par des inondations

8% des logements en Île-de-France, soit environ 430.000, sont vulnérables en cas de grande crue, comme celle qui toucha Paris en 1910, selon un rapport publié début décembre 2013. Selon l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU), le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine, situés en amont et en aval de Paris, seraient particulièrement menacés par une inondation.

Lire la suite »
inondation indemnisation

Inondation : Comment être indemnisé ?

Les inondations représentent une des catastrophes naturelles les plus courantes auxquelles les propriétaires aient à faire face. Importantes ou minimes, les augmentations intempestives des eaux sont souvent la cause de grosses pertes matérielles. Malgré que les biens immobiliers soient assurés, l’indemnisation tant attendue est néanmoins soumises à certaines conditions.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département