01.82.83.77.10

Les isolants naturels et d'origine animale

Les isolants naturels et d'origine animale

Les isolants naturels et d’origine animale
isolants naturels

Le choix d’un isolant pour son logement est un paramètre important à prendre en compte. Car il joue son rôle dans le confort des habitants. Un grand nombre d’isolants sont disponibles sur le marché, dont les isolants dits naturels. Quels sont les avantages et les inconvénients de ces isolants ?

Le liège

Issu du chêne-liège, le liège possède des qualités mécaniques et environnementales intéressantes. C’est un excellent isolant thermique, grâce à sa structure composée de cellules remplies d’air mobile. L’Association pour la Certification des Matériaux Isolants (ACERMI) peut lui donner une certification pour ses performances thermiques. C’est aussi un bon isolant phonique.

On trouve, sur le marché, le liège sous plusieurs formes. En aggloméré, il existe en dalles, plaques ou rouleaux. En non expansé brut, il est disponible en vrac. Sous cette dernière forme, en granulés, il est souvent utilisé dans les combles non aménageables.

Par ailleurs, il peut isoler les toits, les murs et les planchers. Il est aussi recommandé de l’utiliser pour l’isolation périphérique des fondations, car le liège est résistant à l’eau.

Le liège est inaltérable, auto extinguible et résistant face aux rongeurs et insectes.

La fibre de bois

La fibre de bois est un isolant naturel et écologique. Elle possède de bonnes performances thermiques et phoniques. La fibre de bois procure un déphasage thermique appréciable. C’est un matériau peu inflammable. Il peut également stocker l’humidité, ce qui est bon pour l’assainissement de l’air de la construction.

On la trouve généralement sous forme de panneaux rigides, semi-rigides ou bouvetés.

Des matériaux non inflammables, comme le plâtre, doivent protéger les isolants à base de fibre de bois de la partie habitable.

On utilise les panneaux de laine de bois pour isoler :

  • les sous dalles et les planchers ;
  • les toits, par l’extérieur ;
  • les murs sous bardages, par l’extérieur ;
  • les murs et les cloisons, par l’intérieur ;
  • les maisons à ossature bois.

Le chanvre

Le chanvre est une laine naturelle (plante), qui dispose de bonnes qualités d’isolation. Ses performances phoniques sont correctes.

On trouve le chanvre sous différentes formes : en rouleaux, en panneaux, en vrac ou en matelas. Il peut être utilisé pour l’isolation des toits, des murs, des cloisons ou des combles.

Le chanvre est :

  • inaltérable ;
  • antifongique ;
  • antibactérien ;
  • inflammable en étant associé à des produits ignifuges.

Des liants synthétiques, comme le polyester, ou des liants de coton, doivent être ajoutés pour assurer sa résistance dans le temps.

Le lin

Le lin est constitué de fibres de lin qui ne pouvaient être utilisée dans le secteur textile.

Bon régulateur d’humidité, le lin a de bonnes performances thermiques et phoniques. Durable, inaltérable, il résiste au feu, aux moisissures et aux insectes, lorsqu’il est imprégné de sel de bore.

Le lin peut se tasser, au fil du temps, en isolation verticale. Et ainsi perdre en performance d’isolation.

On trouve le lin sous plusieurs forme :

  • Panneaux ;
  • Rouleaux,
  • Feutres;
  • Vrac.

Il est utilisé pour isoler les toits, les murs, les combles et les planchers.

La laine de mouton

Naturel et écologique, la laine de mouton est un bon isolant thermique et phonique. Elle endure plusieurs étapes, avant d’être prête :

  • Le trempage ;
  • Le dégraissage ;
  • Le rinçage
  • Les traitements, contre les moisissures, le feu et les insectes (notamment les mites, auxquelles elle est particulièrement sensible).
  • Elle possède cependant une faible inertie.

On trouve la laine de mouton sous plusieurs formes : en rouleaux, en panneaux, en vrac ou en feutre.

Elle absorbe l’humidité, on évite alors de la placer dans des endroits humides. Elle est utilisée principalement dans les toits et combles non aménageables.

La laine de mouton est peu inflammable, mais, pour plus de sécurité, on la traite au sel de bore.

Elle peut se tasser, en isolation verticale. Et ainsi perdre en performance d’isolation.

La plume de canard

L’isolant en plumes de canard se compose, pour être consistant, de :

  • 70% de plumes ;
  • 10% de laine de mouton ;
  • 20% de fibres synthétiques.

Cet isolant ne peut être apparent, car il n’est pas résistant au feu. Il doit être recouvert d’un parement pour remédier à cette faiblesse. Il offre de bonnes performances thermiques et phoniques.

La plume de canard est perméable à l’humidité, mais garde ses propriétés isolantes une fois sèche. Elle doit être traitée contre les insectes et les champignons.

Les plumes de canard sont courantes dans les secteurs du textile et de la literie.

L’isolant en plumes de canard existe en panneaux ou en rouleaux. Compressé dans un premier temps, il reprend un volume normal au bout de deux semaines.

Il est principalement utilisé pour :

  • les murs ;
  • les parquets flottants (en dessous) ;
  • les plafonds rapportés ;
  • les combles perdus ;
  • les maisons à ossature bois.

Des risques de tassement de l’isolant existent, en cas de défaut de pose. Elle doit absolument être verticale.

La fibre de coco

Naturel et efficace, cet isolant est composé de fibres recouvrant la coque des noix de coco. Sa constitution est donc en cellulose. La culture des fibres de coco se situe en Asie du Sud-Est (Inde, Sri Lanka, etc.).

C’est un bon isolant, à la fois thermique et phonique, que l’on trouve sous formes de feutres, de rouleaux, de panneaux ou en vrac.

Il existe aussi des panneaux composés de couches de fibres de coco et de liège.

L’isolant en fibres de coco est utilisé pour les toits, les sols et les cloisons. Il est inaltérable, et résiste aux insectes, aux champignons et à l’humidité.

Le panneau de roseaux

Écologiques, les panneaux de roseaux sont privilégiés dans le cadre d’une rénovation, principalement pour isoler les bâtiments à l’extérieur. On peut également les trouver sous forme de treillis.

Les performances thermiques et phoniques sont moyennes. Cependant, la mise en œuvre est simplifiée par la souplesse des panneaux de roseaux, qui épouse parfaitement les murs.

Les panneaux de roseaux sont peu inflammables, et résistent aux variations climatiques.

L'ouate de cellulose

L’ouate de cellulose est fabriquée à partir de papiers journaux recyclés, auxquels on ajoute du sel de bore et des silicates. Ces derniers apportent la protection nécessaire, contre le feu, les moisissures et les insectes.

On la trouve sous forme de panneaux ou en vrac.

Ses performances thermiques et phoniques sont satisfaisantes. L’ouate de cellulose est également un bon régulateur hygrométrique. Souple et légère, elle s’adapte parfaitement aux supports. Idéal pour éviter les ponts thermiques ! Si sa densité n’est pas suffisante, la cellulose peut être sujette au tassement.

Elle est utilisée pour l’isolation :

  • des planchers ;
  • des combles non aménageables ;
  • des murs de construction à ossature bois ;
  • des vides de constructions ;
  • des cloisons intérieures ;
  • des faux-plafonds.

La laine de coton

Écologique, la laine de coton est confectionnée à partir de coton naturel et de cotons recyclés (déchets textiles).

Sa perméabilité à l’eau en fait un bon régulateur hygrométrique. Les performances thermiques de la laine de coton sont satisfaisantes, tout comme ses performances phoniques. Elle est traitée contre le feu (sel de bore), les insectes ou les champignons. Un tassement vertical est possible, si elle est utilisée à la verticale.

La laine de coton existent sous formes de rouleaux, de feutre, de plaques ou en vrac. Elle est utilisée pour l’isolation de combles des toits, des sols et des murs. On privilégie le feutre pour l’isolation phonique.

La paille

La paille est recyclable, c’est un matériau naturel et écologique. Ses performances thermiques et phoniques sont plutôt bonnes. En outre, la paille est hygrorégulateur et thermorégulateur. Cependant, trop d’humidité lui fait perdre ses propriétés thermiques.

On trouve sur la marché de la paille en bloc de construction, en vrac ou en bottes.

Les bottes et les blocs de construction sont souvent utilisées pour l’isolation des maisons à ossature bois. Une attention particulière doit être apportée à leur protection, car elle est sensible à l’humidité du sol et aux rongeurs. Elle doit également être accompagnée d’un parement, car la paille est inflammable.

La paille en vrac est associée à la chaux, pour fabriquer du béton léger, des enduits isolants et des chapes.

On l’utilise pour isoler les combles perdus, les planchers, et les vides de construction, en intérieur comme en extérieur.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise technique construction

L’expertise technique construction permet d’éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

En savoir plus sur l'isolation thermique

isolation maison

Absence d’isolation, condensation, humidité

Le lien entre isolation thermique, condensation et humidité n’est pas toujours aisé à comprendre, pour des profanes, en matière de construction. Pourtant une mauvaise isolation, ou pire, une absence d’isolation, peut avoir des conséquences sur le bâti, comme la formation d’humidité, néfaste pour la construction.

Lire la suite »
Isolants minéraux

Les isolants minéraux

Choisir un isolant, dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction, n’est pas une mince affaire. Un grand choix d’isolants est à disposition, et il faut prendre en compte les techniques de pose, la faisabilité et le budget. On trouve sur le marché des isolants minéraux, dont la laine de verre, l’une des isolants les plus utilisés dans le monde.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département