01.82.83.77.10

L'isolation répartie

L'isolation répartie

L’isolation répartie
isolation répartie

L’isolation répartie consiste en la construction d’un bâtiment avec un matériau qui est à la fois isolant, et porteur.

Le but est de réaliser une structure du bâtiment avec les blocs en béton, terre cuite ou autre, sans qu’il soit nécessaire d’ajouter un isolant rapporté, pour assurer l’isolation thermique. Il existe deux familles de matériaux pour l’isolation répartie : les Monomur et les blocs en béton cellulaire. En quoi consiste l’isolation répartie ?

La brique monomur en terre cuite

La brique monomur est un matériau de maçonnerie en terre cuite. Sa mise en œuvre est traditionnelle. La seule différence avec une brique traditionnelle vient de l’utilisation des joints minces, à la place du mortier classique. Ainsi, elle possède de bonnes performances thermiques, si toutefois elle a été mise en œuvre avec une extrême précision.

La non-conductivité thermique peut être améliorée si l’on remplit ses alvéoles par de la laine de roche, par exemple. Les ponts thermiques peuvent être évités grâce à des blocs spécifiques.

Sa résistance aux rongeurs, à l’eau et au feu est excellente, et elle ne dégage pas de substances toxiques.

La brique monomur ne possède pas d’excellentes qualités d’isolation thermique, ni d’inertie thermique. Mais elle reste un bon compromis.

Elle évolue, au fil du temps et des réglementations, afin de parfaire la performance énergétique de construction. Elle devient, par exemple, plus épaisse.

Les blocs monomur en pierre ponce

Pierre volcanique poreuse, la pierre ponce possède une faible densité et est naturellement isolante.

Les blocs monomur en pierre ponce ont une structure ouverte à l’émission de la vapeur d’eau. Ils sont donc souvent utilisés dans la construction des murs hygro-régulateurs et respirants. Ils résistent parfaitement aux rongeurs, aux insectes et aux rongeurs.

Des blocs spéciaux existent pour éviter les ponts thermiques. Un mortier de pierre ponce utilisé pour la pose garantit l’étanchéité du mur.

Si l’épaisseur des murs est suffisante, l’isolation phonique peut être assurée.

L’avantage des blocs monomur en pierre ponce est qu’ils ne sont pas sujets aux remontées par capillarité. Ils sont ainsi privilégiés pour la construction des murs de soubassement. Le soubassement doit cependant être protégé par un enduit hydrofuge, pour que le mortier ne soit pas atteint par ces remontées par capillarité.

Les blocs monomur en argile expansée

La fabrication des blocs en argile expansée se fait à partir de billes d’argile expansées. Ces billes, après avoir été cuites et calibrées, sont mélangées à du ciment.

Les blocs monomur en argile expansée résistent au feu, aux rongeurs et aux insectes. Ils ne possèdent pas d’excellentes performances en isolation thermique et en inertie thermique, mais ils restent néanmoins un bon compromis.

Le béton cellulaire

La fabrication du béton cellulaire se fait à partir de sable siliceux, de chaux, de ciment, et de la poudre d’aluminium. Des bulles d’air se forment, par une réaction chimique. Résultat : une pâte dont le volume a considérablement augmenté.

C’est cet air enfermé qui donne au béton cellulaire ses propriétés isolantes. On trouve le béton cellulaire sous différentes formes :


  • dalle ;
  • cloisons;
  • blocs.

Hydrophile, le béton cellulaire doit être protégé de l’humidité, par un enduit spécifique, à l’extérieur. Il résiste aux rongeurs, aux insectes et au feu, et ne représente aucun danger pour la santé.

Le coffrage isolant

En quoi consiste une construction en bloc de coffrage isolant ? Des blocs de coffrage perdus, en polystyrène, sont empilés puis remplis de béton.

On maintient les parois, entre elles, à l’aide d’entretoises, en polystyrène ou en métal. Ce système permet l’élimination de l’ensemble des ponts thermiques. Cependant, il manque d’inertie thermique. La densité du béton rend les performances phoniques satisfaisantes.

Les murs sont ainsi isolés aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. C’est le polystyrène qui assure l’isolation thermique.

L’étanchéité du système est plutôt bonne. D’autant plus que le coffrage isolant résiste à l’humidité.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise technique construction

L’expertise technique construction permet d’éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

En savoir plus sur l'isolation thermique

isolants synthétiques

Le polystyrène extrudé (XPS)

Comme le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé (XPS) est fabriqué à partir de pétrole brut (naphta). Le matériau est également léger, sa masse volumique étant comprise entre 30 et 40 kg/m3.

Lire la suite »
isolation répartie

L’isolation répartie

L’isolation répartie consiste en la construction d’un bâtiment avec un matériau qui est à la fois isolant, et porteur. Le but est de réaliser une structure du bâtiment avec les blocs en béton, terre cuite ou autre, sans qu’il soit nécessaire d’ajouter un isolant rapporté, pour assurer l’isolation thermique.

Lire la suite »
isolation maison

Absence d’isolation, condensation, humidité

Le lien entre isolation thermique, condensation et humidité n’est pas toujours aisé à comprendre, pour des profanes, en matière de construction. Pourtant une mauvaise isolation, ou pire, une absence d’isolation, peut avoir des conséquences sur le bâti, comme la formation d’humidité, néfaste pour la construction.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département