01.82.83.77.10

Vendre ou acheter une maison en viager

Vendre ou acheter une maison en viager

Vendre ou acheter une maison en viager

Vendre ou acheter une maison en viager
vendre ou acheter en viager

Avant de se lancer dans un projet d’acquisition ou de vente d’un bien en viager, il est important de connaître tous les tenants et les aboutissants. Qu’appelle-t-on une vente en viager ? Comment se déroule le paiement ? Quels sont les risques encourus ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

En quoi consiste la vente en viager ?​

La vente en viager permet de vendre son bien, en échange du versement par l’acquéreur d’une rente à vie.

La vente en viager est une vente comme les autres dont seules les modalités de paiement diffèrent. L’acheteur – ou débirentier – verse une rente au vendeur – ou crédirentier – , tout au long de sa vie, jusqu’à son décès, selon des échéances. Lorsque le vendeur est en couple, la vente est réputée sur deux têtes et la rente est due jusqu’au décès du dernier survivant. Les parties sont libres de décider de la périodicité des versements, ainsi que du prix de vente, à condition qu’il corresponde aux prix du marché.

Il existe deux types de viager :

  • Libre. La vente s’effectue sur la pleine propriété du bien ;
  • Occupé. Le vendeur et/ou son conjoint continue(nt) d’occuper le bien, à vie.

Ce mode de vente, présente un caractère aléatoire. Le fait que les versements doivent être effectués jusqu’à la mort du (ou des) vendeur(s) rend le nombre d’échéance inconnu. Cela peut représenter un risque pour les deux parties.

Quels sont les avantages d'une vente en viager ?​

Pour l’acquéreur, il représente l’intérêt d’une forme de crédit aisée à obtenir… mais l’inconvénient d’un risque majeur, en cas d’incident de paiement de la rente. En effet, en cas de retard ou de non-paiement de la rente, la vente peut être annulée et les sommes déjà versées perdues.

La vente en viager permet au crédirentier de disposer d’un complément de revenu non négligeable et de bénéficier d’une fiscalité intéressante.

Un abattement s’applique sur la rente perçue, en fonction de l’âge du vendeur. Plus il est âgé, plus c’est avantageux (en effet, il n’y a aucune limite d’âge) :

  • – de 50 ans déclarent 70% de la rente
  • 50-59 ans déclarent 50% de la rente
  • 60-69 ans déclarent 40% de la rente
  • + de 70 ans déclarent 30% de la rente.

Pour un crédirentier qui occupe les lieux, les seules charges sont celles courantes, d’un locataire.

Une vente en viager est souvent mal perçue au niveau des héritiers du crédirentier, car le bien sort de son patrimoine et par extension du futur héritage. Cependant, la vente viagère comporte généralement un bouquet, lequel correspond à la partie du prix de vente payée comptant. Et en cas de décès du crédirentier, ses héritiers peuvent se partager ce capital lors de la succession (ou tout au moins ce qui en reste).

Comment se passe le paiement dans une vente en viager ?​

Dans une vente en viager, il est possible de prévoir le paiement initial d’un capital, que l’on appelle bouquet, ainsi que d’une rente. Le paiement peut aussi s’effectuer seulement sous forme de rente, que l’on verse selon le rythme décidé par les deux parties (mensuel, trimestriel ou annuel). Ces versements sont communément appelés arrérages.

Dans le cadre d’un bouquet (qui n’est pas toujours prévu dans le contrat), l’acquéreur doit faire le versement d’une partie du prix de vente immédiatement, le reste étant acquitté sous forme de rente.

Le montant des versements se décide d’un commun accord entre le crédirentier et le débirentier. Ce montant est notifié dans l’acte notarié. Attention cependant aux incohérences ! En cas de montant trop bas, cela peut amener à l’annulation ou requalification de la vente.

Pour déterminer un montant juste des arrérages, il est nécessaire de tenir compte de plusieurs paramètres :

  • Age du vendeur (ou du plus jeune des deux vendeurs, en cas de viager sur deux têtes) et par extension de son (leur) espérance de vie
  • Occupation ou non du logement
  • Valeur vénale du bien
  • Montant du bouquet.

La rente est généralement indexée. L’indexation est libre, cependant l’indice choisi est celui des prix à la consommation, calculés mensuellement par l’INSEE.

Quelles sont les causes de l'annulation d'une vente en viager ?​

La vente en viager d’un bien immobilier, pour être légale, doit avoir impérativement un caractère aléatoire. Si la vente n’a pas ce caractère, elle peut être annulée.

Dans le cadre d’une vente classique, on peut procéder à une annulation si une personne s’estime lésée. Il est difficile d’appliquer cette règle dans le cadre d’une vente en viager.

Cependant, l’article 1975 du Code Civil dispose que si le vendeur décède dans les 20 jours après la signature de la vente, d’une maladie dont il souffrait au moment de la signature, l’acte de vente peut être annulé. Si l’acheteur était au courant de cette maladie, la vente peut être annulée après cette période de 20 jours.

On estime également qu’il n’y a pas de caractère aléatoire lorsque le prix de vente est beaucoup trop faible.

La vente en viager peut être annulée s’il y a présomption de donation, c’est-à-dire si elle s’effectue avec des héritiers directs (enfants, petits-enfants) et si la valeur du logement va au-delà de la quotité disponible. La vente peut être requalifiée de donation, si les autres héritiers, se sentant lésés, entament une action en réduction. Cette action a des conséquences fiscales, qui peut se traduire par un maintien des droits d’enregistrement ou une soumission de la valeur du logement au barème des droits de donation.

La vente en viager est, le plus souvent, annulée en cas de non respect de l’échéancier de paiement de la rente, du fait de la carence du débirentier.

Viager libre et viager occupé​

Il existe deux types de viagers : le viager libre et le viager occupé.

Dans le cadre d’un viager libre, la vente s’effectue en pleine propriété. L’acquéreur peut disposer d’un bien comme il l’entend. Il peut occuper les lieux ou les louer, dès la vente conclue. Cependant, le viager libre ne peut prétendre à la décote (de 25 à 50%, voir plus) dont jouit le viager occupé. Cette décote correspond au coût du droit d’usage et d’habitation par le vendeur.

De ce fait, le prix est donc plus élevé qu’un viager occupé.

Dans le cadre d’un viager occupé, la vente s’effectue sur nue-propriété. Le vendeur peut continuer à vivre dans le logement jusqu’à son décès. En compensation, l’acquéreur a une décote, qui diminue selon l’âge du vendeur.

Viager occupé : que faire si le crédirentier quitte le logement

Le crédirentier quitte le logement plus tôt que prévu (c’est-à-dire avant son décès). Que se passe-t-il au niveau de la rente ?

Le crédirentier peut alors demander la revalorisation de la rente, car le bien n’est plus occupé et l’acheteur peut en jouir comme il l’entend.

La répartition des charges entre le vendeur et l'acquéreur​

La répartition des charges va être différente si le viager est libre ou occupé. Elle peut être définie dans le contrat de vente pour éviter tous conflits.

Dans le cadre d’un viager libre, l’acquéreur supporte l’intégralité des charges (impôts, travaux, etc…).

Dans le cadre d’un viager occupé, les charges sont partagées entre le crédirentier et l’acheteur, comme défini dans l’article 606 du Code Civil, sur la répartition des charges entre usufruitier et nu-propriétaire. Le crédirentier assume les charges courantes, la taxe foncière et la taxe d’habitation (comme un locataire). L’acheteur, quant à lui, s’acquitte des dépenses liées aux travaux.

L'expertise immobilière qu'il vous faut

Expertise valeur vénale

Expertise de valeur vénale

L’expertise de valeur vénale immobilière vise à dégager la valeur marchande d’un bien immobilier, correspondant au juste prix auquel il pourrait être acheté ou vendu, dans des conditions normales de libre marché.

En savoir plus sur l'achat en viager

calcul rente viagère

Viager : effet et calcul de la rente viagère

Le principe de la vente en viager repose sur le paiement d’une rente viagère du débirentier au(x) crédirentier(s). Ce versement s’effectue jusqu’au décès du (ou du dernier survivant des deux) crédirentier(s), à date fixe. Qu’est-ce que la rente viagère ? Comment cela fonctionne ? Comment est calculée la rente ?

Lire la suite »
pièges vente en viager

Déjouer les pièges de la vente en viager

La vente en viager consiste à céder son logement, en échange d’une rente, versée par l’acheteur, jusqu’au décès du (ou du dernier survivant des deux) vendeur(s). Si l’opération semble avantageuse (complément de retraite non négligeable, par exemple), elle présente des risques pour le vendeur, relatif à la détermination du prix et au choix de l’acquéreur.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département