01.82.83.77.10

Influence des polluants sur la qualité de l'air intérieur

Influence des polluants sur la qualité de l'air intérieur

Influence des polluants sur la qualité de l’air intérieur

Influence des polluants sur la qualité de l’air intérieur
Influence polluants qualité air intérieur

Contrairement aux idées reçues, les espaces intérieurs sont les plus exposés à la pollution de l’air. Il s’agit d’un enjeu majeur de Santé Publique. 

Selon l’Observatoire de l’air intérieur, des centaines de morts, dus à la pollution domestique, sont encore à déplorer chaque année. La menace n’est donc pas fictive. Quels sont les différents polluants de l’air intérieur ?

Acariens​

Les acariens sont de minuscules organismes, seulement visibles au microscope. Ils se développent principalement dans la literie, les rideaux, les canapés, les peluches et les tapis, mais également sur notre corps. Nous en ingérons même tous les jours. Pour certains sujets sensibles, les acariens, leurs cadavres et/ou leur déjections sont hautement allergènes.

 

Leur prolifération maximum s’effectue dans les habitats poussiéreux, chauds (entre 20 et 30°C) et humides (entre 65 et 80% d’hygrométrie). Mais toutes les habitations abritent des acariens. Pour éviter la prolifération des acariens, il faut aérer quotidiennement le logement, posséder un système de ventilation efficace, ne pas surchauffer, laver régulièrement couettes, oreillers et couvertures, et faire un ménage en profondeur, le plus souvent possible.

 

Il est préférable d’éviter tous les produits anti-acariens, qui sont eux aussi source de pollution pour l’habitat.

Aldéhydes​

Les aldéhydes font partie des très redoutés Cov, (Composés Organiques Volatils). Ils sont présents dans les matériaux de fabrication des meubles, les éléments décoration, le vernis et les peintures, mais aussi dans les colles et autres solvants.

Pour réduire au maximum leur présence dans l’air ambiant, il faut aérer régulièrement, surtout en période de travaux et posséder un système de ventilation efficace.

Il est possible de se renseigner auprès des fabricants sur la composition des meubles et autres matériaux, afin d’éviter d’acheter des produits à trop forte teneur en aldéhydes.

Allergènes d'animaux domestiques​

Les animaux domestiques peuvent être la cause de crise d’allergie pour certaines personnes. Leurs poils ne sont pas à l’origine des allergies, chez l’homme. Les coupables ?

Les substances que dégagent leur peau et leur haleine. A part un nettoyage régulier du poil de l’animal à l’eau tiède, il n’y a pas de solution miracle pour les personnes souffrant d’allergie. Le moyen le plus efficace reste malheureusement la séparation.

Contrairement aux idées reçues, animaux domestiques et nourrissons ne font pas forcément mauvais ménage. Les enfants, exposés très tôt aux allergènes des animaux, ont moins de risques, plus tard, de souffrir d’allergie.

Allergènes de blattes​

Les déjections de blatte sont hautement allergènes pour l’homme, notamment pour les asthmatiques. La blatte est, l’un des insectes les plus prolifiques ! Elle est aussi la moins exigeante en terme de chaleur et d’humidité, bien qu’elle préfère les habitats chauds et humide, pour se développer.

 

Une grande hygiène des locaux contaminés reste le seul moyen de défense efficace, bien que cela ne s’avère pas toujours suffisant. Nombre de personnes confondent « blattes » et « cafards ».

 

Le terme blatte désigne un regroupement d’insectes à antennes, étendues sur tout le long du corps, et dont le cafard fait partie. Donc le cafard est une blatte. Mais une blatte n’est pas forcément un cafard.

Amiante​

Les fibres d’amiante, hautement nocives pour l’homme, sont la cause de nombreuses maladies, parfois mortelles, telles que le cancer du poumon ou de la plèvre. Une durée d’exposition, même faible, à une zone contaminée par l’amiante présente un risque de contracter, à moyen ou à long terme, une maladie grave.

Toute vente d’habitation doit faire l’objet au préalable d’un diagnostic amiante, à la charge du vendeur. Le diagnostic amiante doit être pratiqué par un professionnel certifié et assuré à cet effet.

Tous propriétaires n’ayant pas fait pratiquer ce diagnostic, est reconnu comme civilement responsable des dangers encourus.

Les Champs électromagnétiques​

Les risques liés à une exposition à des champs électromagnétiques sont nombreux. Les champs électromagnétiques sont bien sûr invisibles à l’œil nu. Leur détection est de ce fait, compliquée.

Tout fil électrique sous tension produit un champ électromagnétique, à plus ou moins fort rayonnement. Il en est de même pour les téléphones mobiles et fixes, les ordinateurs et téléviseurs, les plaques vitrocéramique et tous les appareils utilisant un courant électrique comme source d’énergie.

Il est possible de réduire les émissions d’ondes, en supprimant les appareils à l’origine des émissions ou en installant des boucliers d’ondes.

Composés organiques volatils (COV)​

Les COV ont un impact direct sur la santé. Leur toxicité est haute. Ils sont très présents dans l’air intérieur puisqu’on les retrouve dans la composition des nombreux produits (maquillage, colle, peinture, solvant, produits ménagers, détachant, etc.).

Les fabricants sont tenus de préciser leur présence sur les emballages des produits. Mais pour tous ceux qui ne sont pas des pros de l’étiquetage, mieux vaut aérer régulièrement et posséder une bonne ventilation.

Les systèmes de filtrage d’air sont assez efficaces pour dépolluer les atmosphères saturées.

Endotoxines​

Les endotoxines sont des substance biologiques toxiques pour la santé. Elles sont naturellement présentent dans le corps et l’atmosphère. Elles peuvent entraîner de très grave inflammation allant d’une simple fièvre, à la mort. Pour le moment, la loi n’impose pas encore de seuil d’exposition maximum, puisque des études sont encore en cours pour déterminer exactement leur niveau de toxicité.

Les système de conditionnement d’air et d’humidificateur présentent un risque potentiel de contamination.

De manière générale, les endotoxines sont libérées dans les atmosphères humides et mal ventilées.

Fibres minérales artificielles​

Les fibres minérales artificielles sont souvent présentes dans la laine de verre ou la laine de roche, utilisées pour l’isolation des habitations. Elles ont été massivement utilisées pour remplacer l’amiante en construction, bien qu’elles aient un fort pouvoir irritant sur le système respiratoire et qu’à court comme à moyen terme, elles soient nocives.

Pour éviter la contamination de l’air, il faut s’assurer du bon état de l’isolation des logements pourvus de ce type d’isolants.

Les matériaux toxiques doivent notamment se trouver entre des parois étanches.

Fumée de tabac​

La fumée de tabac est très nocive pour l’homme, son inhalation est à l’origine de nombreux cancers, tumeurs et autre dégénérescences du système respiratoire. Il ne faut pas négliger l’impact de la fumée sur les fumeurs passif.

Le meilleur moyen de prévention reste encore de ne pas fumer en milieu clos. Il existe des appareils filtrant l’air, très efficaces pour dépolluer l’air intérieur et le rendre plus sain.

Humidité

L’humidité présente dans l’air ambiant fait partie des polluants intérieurs et elle est nocive pour l’homme. Les acariens et autres parasites se développent, en effet, beaucoup plus en milieu humide.

Il donc très malsain pour un habitat d’avoir un taux d’humidité trop élevé. D’autre part, l’humidité provoquée par une mauvaise isolation ou des remontées capillaires et infiltrations, entraîne la formation de moisissures et champignons (au rang desquels les mérules représentent le cas la plus dramatique), dont l’inhalation provoque de nombreuses maladies respiratoires (asthme, cancers), surtout chez les jeunes enfants.

Contrairement aux idées reçues, surchauffer une habitation dans le but de l’assécher, est loin d’être la solution adaptée, cela entraîne la formation de condensation et donc un taux d’humidité encore plus élevé.

Pour lutter efficacement contre l’humidité il n’y aura donc pas de meilleure solution que d’en éradiquer définitivement la source, mais encore faut-il la connaître !

Légionnelles​

Une contamination par la légionnelle peut générer des affections (notamment du poumon) graves chez l’homme, parfois mortelles.

Cette bactérie se développe dans l’eau et les milieux humides et chauds. Les risques de voir son habitat contaminé par cette bactérie sont maximisés lorsque le réseau d’eau et mal conçu et mal entretenu et lorsque il y a un mauvais système d’aération.

Moisissures​

Les moisissures sont des microorganismes se développant particulièrement en milieux humides et chaud, source de pollution et de contamination de l’air intérieur. Leur inhalation est très nocive.

Il existe de nombreux troubles associés à une exposition à la moisissure, de gravité variables, en fonction des personnes et de leur condition physique, mais aussi du temps d’exposition.

 

Les pathologies respiratoires (asthme et cancer) sont nombreuses. Les nourrissons est les enfants sont particulièrement sensibles. En cas de doute, il faut donc rapidement réagir afin d’éradiquer toute source d’humidité excessive.

Une mauvaise ventilation, associé à la présence d’humidité peuvent être la cause du développement de moisissures.

Monoxyde de carbone (CO)​

Les intoxication au CO sont très graves et sont à l’origine d’environ 400 décès par an en France. Sont en cause les chaudières défectueuses ou mal entretenues, les systèmes de ventilations peu performants, les atmosphères trop confinées et tous les appareils de chauffage à combustion.

Les personnes souffrant de problèmes cardio-vasculaires sont particulièrement sensibles à ce type d’intoxication.

Ozone​

L’ozone est un polluant de l’air photochimique. Ce gaz a un effet très agressif sur les muqueuses oculaires et respiratoires. Les effets néfastes pour la santé dépendent du temps d’exposition au gaz.

Les enfants, les personnes âgées ou malades, sont plus sensibles à ces effets sur l’organisme. Pour éviter toute contamination il faut veiller à aérer suffisamment et surtout posséder un système de ventilation permettant un renouvellement de l’air constant et régulier.

Particules​

Les particules et micro particules présentes dans l’air intérieur, lorsqu’elles sont inhalées peuvent provoquer des maladies respiratoires. Elles atteignent les poumons, pour se loger sur les bronches.

Le risque de développer des pathologies respiratoires est d’autant plus fort que les personnes exposées sont, soit très jeunes (et non totalement formées, au plan de l’appareil respiratoire), soit malades (maladies cardio-vasculaire ou asthme).

Le meilleur moyen de se prémunir contre toute intoxication est de posséder un système de ventilation performant qui permet à la totalité de l’air de se renouveler en permanence. On évite ainsi une concentration des produits toxiques et des polluants atmosphériques.

Pesticides​

On retrouve des pesticides dans la composition des produits ménagers, des insecticides, des colles, vernis, solvants et peintures. Ces pesticides sont extrêmement volatiles et toxiques. Ils sont à l’origine de nombreuses maladies respiratoires et inflammations des voies respiratoires.

Il existe des filtres à air très efficace pour lutter contre tous ces polluants de l’air intérieur. Sinon un système de ventilation efficace (VMC) est toujours le meilleur moyen de renouveler l’air régulièrement et donc ne pas trop y être exposé.

Plomb​

On trouve du plomb dans la tuyauterie, les câbles, ainsi que dans les peintures. Le plomb fait partie des métaux lourds, il est hautement toxique pour la santé lorsqu’il pénètre le système sanguin. Son utilisation pour les peintures est interdite depuis 1948, mais on découvre encore des peintures au plomb dans certaines habitations vétustes ou en sous couche.

La peinture au plomb n’est dangereuse que lorsque la peinture se dégrade ou qu’elle est présente en couche directe. Inutile donc de mettre sa maison en quarantaine lorsque du plomb a été détecté en sous couches, bien qu’il ne faille pas négliger cette information et faire enlever ces peintures par un professionnel.

Radon​

Le radon est un gaz naturellement présent dans l’air. En faible concentration, son inhalation n’est pas dangereuse pour l’homme. Cependant en forte concentration et lors d’une exposition prolongée, il peut être toxique.

On trouve fréquemment le radon dans les sous-sols des habitations des régions granitiques (par ex. Bretagne).

Un système de ventilation performant permettra d’éviter qu’il ne se concentre trop dans l’air et donc qu’il y ait contamination.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise humidité

Expertise humidité

L’expertise humidité est une expertise technique de la construction spécifique, qui permet d’identifier les signes de l’humidité, d’analyser ses causes et d’éclairer sur les solutions réparatrices envisageables.

En savoir plus sur les conséquences de l'humidité sur la santé

Humidité santé

Humidité santé

L’humidité dans une maison peut avoir un impact sur votre santé. Il convient de la traiter rapidement car les conséquences peuvent être graves : asthme sévère, bronchites chroniques, allergies, etc…

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département