Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rentrée 2013 : le marché de l'immobilier à Lyon

Rentrée 2013 : le marché de l'immobilier à Lyon

Expertise immobiliere

Rentrée 2013 : le marché de l’immobilier à Lyon

Rentrée 2013 : le marché de l’immobilier à Lyon
marché immobilier lyon

A Lyon, les prix de l’immobilier ne fléchissent pas, ce qui ne semble pas impacter les ventes, dont le volume reste important. Les biens situés en centre-ville restent les plus chers et recherchés, tandis que ceux de la périphérie, souvent des années 1960-1970 tendent à être délaissés. Tour d’horizon du marché de l’immobilier à Lyon.

Tendances du marché de l’immobilier lyonnais

Face à un climat général plutôt morose et en berne, l’immobilier lyonnais est, quant à lui, en phase de stabilisation. Le volume des transaction a connu une légère baisse, avoisinant les 10%, mais la demande de logements reste élevée. Par ailleurs, l’offre reste relativement limitée, ce qui a pour effet la hausse des prix des biens mis en vente. En revanche, les biens immobiliers datant des années 1960-1970, ont tendance à être mis de côté par les investisseurs, de plus en plus exigeants. Les acquéreurs accordent désormais de l’importance au fait d’avoir un garage, à la qualité de l’isolation phonique et thermique, ou encore à la proximité des transports en commun. Ainsi, les biens immobiliers anciens de la périphérie, qui au rebours de ceux du centre-ville ne possèdent pas de valeur architecturale, sont délaissés, au profit des immeubles les plus récents, ou alors fraîchement rénovés.

Immobilier rentrée 2013 : le dynamisme de la ville de Lyon

Le marché de l’immobilier à Lyon n’a pas toujours été dans une phase aussi positive. Entre les années 1968 et 1982, la ville a connu une désertification de ses habitants, en particulier dans les quartiers de Gerland, de la Part-Dieu, de Vaise, de Saint-Rambert et de Croix-Rousse, en raison de leur état de dégradation avancé. Au cours de cette période, la ville a perdu plus de 100.000 habitants. Mais, dans les années 1990, pour pallier au problème, la ville de Lyon lance un vaste programme de rénovation urbaine. Et depuis une quinzaine d’années, les investisseurs se recentrent sur les quartiers à ce jour rénovés, voire entièrement neufs, à l’image de Confluence.

Immobilier rentrée 2013 : les arrondissements de Lyon à la loupe

Les 9 arrondissements de Lyon connaissent des évolutions bien différentes. Les 1er et 4ème arrondissements restent toujours cotés, grâce à l’attractivité des pentes de la Croix-Rousse et de la Presqu’île. Dans le 2ème arrondissement, Bellecour se maintient en tant que quartier chic et prisé, tandis que le nouveau quartier de la Confluence promet une belle évolution future. Le 3ème arrondissement, dont le dynamisme économique n’est plus à prouver et les 7ème et 8ème, dont la tranquillité attire les cadres ainsi que les professions libérales, sont en plein développement. Aux abords de la Tête d’Or, le 6ème reste l’arrondissement plus cher de Lyon. Le Vieux Lyon, dans le 5ème arrondissement, reste attractif car très touristique mais aussi bruyant, alors que le quartier de Vaise, situé dans le 9ème arrondissement, est en devenir grâce au programme de réhabilitation, lancé par la municipalité. A noter que les biens immobiliers du nord-ouest du Grand-Lyon restent très recherchés, mais ne sont accessibles qu’aux budgets les plus conséquents.

L'expertise immobilière qu'il vous faut

Expertise valeur vénale

Expertise de valeur vénale 

L’expertise de valeur vénale immobilière vise à dégager la valeur marchande d’un bien immobilier, correspondant au juste prix auquel il pourrait être acheté ou vendu, dans des conditions normales de libre marché.

En savoir plus sur l'immobilier à Lyon

  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département