01.82.83.77.10

Les différents types de ventilation dans un logement

Les différents types de ventilation dans un logement

Les différents types de ventilation dans un logement

Les différents types de ventilation dans un logement
ventilation logement

Au sein d’un logement, la ventilation reste l’un des éléments clefs pour prévenir les problèmes d’humidité. La présence d’un système de ventilation dans le logement vise notamment à limiter la concentration d’humidité dans l’air et ainsi, à atténuer le phénomène de condensation sur les parois froides. 

Découvrir les différents types de ventilation pouvant être mis en place dans un logement.

La ventilation naturelle dans un logement​

La ventilation naturelle s’appuie sur des notions simples, qui permettent d’aérer le logement sans nécessiter la mise en place du moindre système. Il peut alors s’agir d’ouvrir les fenêtres, de ventilation traversante (tirage dû au vent), ou encore de tirage thermique. L’ouverture des fenêtres est la solution la plus simple pour renouveler l’air intérieur de son logement. L’aération quotidienne des pièces reste vivement recommandée et ce, quel que soit le moment de l’année.

 

Cette aération quotidienne n’a pourtant vocation qu’à écrêter les pics de pollution, après la nuit en particulier, du fait du dégagement de CO2 par les dormeurs et du fait de la libération dans l’air des polluants domestiques : COV (formaldéhyde, benzène, phtalates etc.), PCB (polychlorobiphényles), contenus dans les mousses des matelas et coussins, les peintures, aérosols etc.

 

La ventilation traversante permet de faire entrer l’air frais provenant de l’extérieur d’un côté de la maison et d’évacuer l’air chaud et pollué par l’autre côté. Pour ce faire, des entrées et des sorties d’air doivent être placées de part et d’autre du logement, de sorte à ce que le système puisse tirer parti du vent et favoriser les courants d’air.

Le tirage thermique se base sur le fait que l’air chaud est plus léger que l’air froid. La ventilation par tirage thermique consiste à installer des grilles d’aération hautes et basses dans le logement. Ainsi, des entrées d’air situées au bas des murs permettent à l’air frais de pénétrer dans l’habitacle et des bouches raccordées à un conduit vertical évacuent l’air chaud par le toit. L’ajout d’un extracteur, ayant pour effet de créer une dépression supplémentaire, peut contribuer à améliorer la ventilation naturelle du logement.

VMC : la Ventilation Mécanique Contrôlée simple flux ou double flux​

La VMC, ou ventilation mécanique contrôlée, est le système de ventilation le plus couramment employé dans les bâtiments. La VMC est équipée d’un système motorisé qui assure le renouvellement de l’air intérieur des pièces d’un logement en continu. La ventilation mécanique contrôlée peut être simple flux ou double flux.

La VMC simple flux fonctionne de la manière suivante : l’air qui provient de l’extérieur entre dans le logement par l’intermédiaire des entrées d’air, bien souvent situées en haut des fenêtres des pièces principales. Cet air est ensuite évacué par les bouches d’extraction (raccordées à un petit moteur) qui se trouvent dans les pièces les plus humides du logement, à savoir la cuisine, la salle de bains ou encore les toilettes, après avoir permis un flux d’air traversant tout le volume du logement.

 

A la différence de la VMC simple flux, en présence d’un dispositif de ventilation double flux, l’air extérieur s’introduit dans le logement par le biais d’une buse d’entrée double, comportant entrée et sortie. Par ailleurs, la VMC double flux est munie d’un échangeur thermique qui permet de récupérer jusqu’à plus de 80% des calories de l’air chaud, avant son évacuation. Une fois réchauffé, l’air extérieur est ensuite envoyé dans les pièces du logement, grâce aux différentes bouches d’insufflation installées.

La Ventilation Mécanique Répartie ou VMR​

La ventilation mécanique répartie ou VMR dispose d’un fonctionnement similaire à celui de la VMC. Ainsi, l’air intérieur est chassé des pièces de vie jusqu’aux pièces de service, à partir desquelles il est évacué vers l’extérieur du logement. A la différence de la VMC, la ventilation mécanique répartie dispose d’aérateurs individuels dans les pièces de service et non pas d’un ensemble d’aérations qui forment un réseau. La mise en place d’une VMR nécessite l’installation d’entrées d’air en haut des fenêtres des pièces principales, afin de faciliter l’arrivée d’air extérieur. Les pièces humides sont, quant à elles, équipées d’aérateurs indépendants, qui aspirent l’air vicié et le rejettent à l’extérieur de l’habitacle. Deux types d’aérateurs différents peuvent être installés, à savoir :

 

  • les aérateurs intermittents peuvent être activés de manière ponctuelle (VMP : Ventilation Mécanique Ponctuelle) ;
  • les aérateurs permanents fonctionnent en continu, afin d’assurer la ventilation optimale du logement.

VMI : Ventilation Mécanique Inversée ou par insufflation​

La ventilation mécanique inversée consiste à insuffler de l’air nouveau dans le logement, ainsi mis en légère surpression. L’air est ensuite filtré puis réchauffé, avant d’être réinjecté dans les pièces de vie. Des bouches de sortie placées dans les pièces humides (salle de bains, cuisine et toilettes), ainsi que des aérateurs installés à hauteur de la traverse haute des fenêtres des pièces à vivre (chambres, salon, etc.), contribuent à évacuer l’air pollué du logement. La VMI se compose de plusieurs éléments, à savoir :

 

  • une entrée d’air sur le toit ;
  • un caisson qui comprend un ventilateur, des résistances et un filtre ;
  • une ou deux bouches d’entrée d’air au niveau du plafond ;
  • de bouches de sortie et d’aérateurs qui facilitent l’évacuation de l’air vicié.

Installer un puits provençal pour ventiler une habitation​

Le puits provençal est un procédé géothermique qui utilise l’inertie du sol, dont la température peut osciller entre 10 et 15°C, pour réchauffer ou refroidir l’air intérieur d’un logement et ainsi, en assurer la ventilation naturelle de manière constante. Le fonctionnement du puits provençal est le suivant :

 

  • l’air de dehors est pompé par une borne de prise d’air ;
  • l’air extérieur puisé passe ensuite dans un réseau de conduits enterrés à une profondeur d’environ 1,5 mètres ;
  • l’air se refroidit ou se réchauffe par échange thermique en fonction de la saison ;
  • les conduits intérieurs, reliés à des bouches d’aération, évacuent cet air dans le logement ;
  • l’air vicié est enfin rejeté à l’extérieur de l’habitation, grâce aux bouches d’extraction.
 

A noter que la mise en place d’un puits provençal peut être associée à celle d’une VMC simple ou double flux.

L’installation d’un puits provençal reste compliquée, coûteuse et d’un rendement aléatoire. Ce dispositif est de plus en plus remplacé par un système de VMC double flux, moins coûteux, plus efficace et plus fiable.

La Ventilation Mécanique Ponctuelle ou VMP​

La ventilation mécanique ponctuelle se compose d’aérateurs individuels intermittents, qui doivent être installés à proximité de la source de pollution. La VMP, à l’inverse de la VMC, est utilisée ponctuellement et localement. Dans le cas où la mise en place d’un dispositif de ventilation mécanique contrôlée est impossible, la ventilation mécanique contrôlée constitue une bonne alternative. Elle peut par exemple être utile dans une salle de bains ne disposant pas de fenêtre et dont l’aération est donc difficile.

 

Ce dernier dispositif, qu’on trouve aujourd’hui de moins en moins, a pour principal inconvénient d’être bruyant et sa performance reste moyenne.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise humidité

Expertise humidité

L’expertise humidité est une expertise technique de la construction spécifique, qui permet d’identifier les signes de l’humidité, d’analyser ses causes et d’éclairer sur les solutions réparatrices envisageables.

En savoir plus sur la VMC et la ventilation

VMC Double flux

La VMC Double flux

La Ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux est un élément essentiel dans une maison passive, car celle-ci dispose d’une étanchéité à l’air. Ce type de ventilation fonctionne par un apport régulier d’air frais, tout en évacuant l’air vicié hors de la maison.

Lire la suite »
ventilation logement

Les différents types de ventilation dans un logement

Au sein d’un logement, la ventilation reste l’un des éléments clefs pour prévenir les problèmes d’humidité. La présence d’un système de ventilation dans le logement vise notamment à limiter la concentration d’humidité dans l’air et ainsi, à atténuer le phénomène de condensation sur les parois froides.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département