01.82.83.77.10

Étude de cas : Différents défauts et malfaçons dans une maison neuve à Nîmes

Étude de cas : Malfaçons et défauts dans une maison neuve à Nîmes

La propriétaire dans l’attente d’une indemnisation

malfaçons Nîmes

Source : photo via Midi Libre le 21/05/2014

C’est à Nîmes que cette maman de trois enfants fait construire sa maison en 2011. Mais le rêve de devenir propriétaire a tourné au véritable cauchemar pour cause de malfaçons et désordres.

Dès le démarrage du chantier, Maria Tomé se rend vite compte que le constructeur et les sous-traitants ne semblent pas bien s’entendre. Lors des visites de chantier, de nombreux défauts sont déjà visibles. Bien que la propriétaire fasse part de ses remarques au constructeur au fur et à mesure de l’avancée du chantier, aucun défaut n’est pourtant corrigé. Le constructeur finit alors par lui interdire l’accès au chantier de construction de sa maison.

 

Maria Tomé emménage en 2011 dans son pavillon neuf à Nîmes avec ses 3 enfants, mais dès la première année, les problèmes surviennent. De fines lézardes commencent par se former sur la terrasse et sur la façade, en particulier juste au-dessous des tuiles de la toiture. Peu à peu, les fissures envahissent également plusieurs pièces de la maison. En dehors des fissures, de la laine de roche tombe du toit et les menuiseries en PVC des portes-fenêtres se désolidarisent des charnières. Par ailleurs, des non-conformités affectent le pavillon de Maria Tomé, notamment au niveau de la douche, du lavabo, des prises de courant, des interrupteurs, du carrelage, etc. Un défaut de ventilation provoque également la formation d’humidité dans l’habitation. Dernièrement, le compteur électrique du pavillon a même pris feu.

 

Depuis trois ans maintenant, Maria Tomé accumule les factures, afin de faire réparer son pavillon et de rémunérer son avocat. Ayant investi l’ensemble de ses économies pour s’offrir ce logement neuf, soit 73.000 euros, cette mère de trois enfants se retrouve aujourd’hui dans une certaine précarité financière. Pour tenter d’obtenir réparation, la propriétaire a demandé la réalisation d’une expertise, afin de disposer d’un rapport à présenter au tribunal de grande instance. L’assurance dommages-ouvrage se prononcera sur l’éventuelle prise en charge des dégâts, une fois le rapport d’expertise remis.

Découvrir d'autres études de cas malfaçons de la construction

  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département