01.82.83.77.10

Logements et catastrophes naturelles : le montant des indemnisations doublerait d'ici 2040

Logements et catastrophes naturelles : le montant des indemnisations doublerait d'ici 2040

Logements et catastrophes naturelles : le montant des indemnisations doublerait d’ici 2040
Logements et catastrophes naturelles : le montant des indemnisations doublerait d’ici 2040
catastrophes naturelles

D’après les projections de l’Association française de l’assurance (FFSA-Gema, Afa), les dégâts engendrés par les catastrophes naturelles en France pourrait coûter aux assureurs, 92 millions d’euros pour la période 2014-2039. Le coût des aléas naturels (inondations, tempêtes, sécheresses…) serait ainsi deux fois plus élevé que celui enregistré entre 1988 et 2013.

Dans cette étude, le changement climatique sera la deuxième cause de cette inflation, à hauteur de 13 millions d’euros, juste après la hausse de la richesse globale du pays jugée à près de 19 millions d’euros, et juste avant l’aménagement du territoire défavorable, qui se traduit par une concentration des richesses et par conséquent des risques sur une même zone.

Inondation : la catastrophe naturelle la plus coûteuse pour les assureurs

C’est l’une des plus importantes informations de cette étude. Alors même qu’elle prévoit une stabilité dans les périodes de retour des inondations majeures, les indemnisations versées par les assureurs progresseront de 104%, pour atteindre 34 millions d’euros, contre 16 millions d’euros pour la période précédente. La raison en est une répartition inégale de la croissance sur le territoire, laquelle pourrait accroître la vulnérabilité globale du pays. S’ajoute le risque de submersion marine, étroitement lié au réchauffement climatique, estimé à 4 millions d’euros. Cependant, l’étude ne prend pas en compte les effets économiques indirects résultant de l’élévation du niveau de la mer, comme des déplacements d’activités et de logements.

L’incertitude des assureurs sur le coût d’indemnisation des sinistres liés aux tempêtes

Alors qu’il est facile d’estimer le coût futur des inondations et de la submersion marine, il est plus délicat de faire une estimation de celui des tempêtes, au plan méthodologique. En effet, il n’y a selon les modèles, aucun rapport entre l’indicateur retenu, qui est la vitesse maximale des vents enregistrée pendant dix minutes, et la fréquence des tempêtes au cours des 25 dernières années. C’est la raison pour laquelle les auteurs de cette étude ont sorti le facteur changement climatique dans leurs calculs. Le montant lié aux tempêtes pourrait ainsi atteindre 33 millions d’euros d’ici 2040.

Maisons fissurées : le coût de la sécheresse pour les assureurs va tripler

La sécheresse représente certainement le risque le plus exposé au changement climatique. Son coût devrait être multiplié par trois d’ici 25 ans, passant de 8 à 21 millions d’euros, dont plus de la moitié (60%) serait lié au réchauffement climatique. On assistera au retour d’une sécheresse telle que celle connue en 2003 tous les onze ans en moyenne au lieu de tous les vingt ans. Au delà de conséquences sur le plan humain, la répétition des épisodes de sécheresse aura un impact sur les biens immobiliers (maisons, appartements bâtiment etc.) Selon le climatologue Jean Jouzel, la situation va devenir dramatique ; selon lui en effet, “un été caniculaire tel que la France l’a connu en 2003 pourrait revenir tous les 4 ans dans une trajectoire à 2°C, tous les 2 ans dans un monde à +3°C voire tous les ans dans un monde à +4°C”.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise d'assuré après sinistre

Expertise d’assuré après sinistre

L’expertise d’assuré après sinistre permet d’apporter toute l’aide nécessaire suite à un sinistre dans un logement, notamment tout au long de la procédure post-sinistre, afin de défendre les intérêts du sinistré auprès de l’expert d’assurance.

En savoir plus sur les catastrophes naturelles et l'assurance multirisque habitation

catastrophe naturelle logement

Logement et catastrophes naturelles

Les assureurs indemnisent les sinistres liés à une catastrophe naturelle, à la double condition : que l’assuré soit effectivement garanti contre ce type de sinistre et que l’état de catastrophe naturelle soit reconnu, par un arrêté interministériel. Principes, procédure, étapes, conseils. Éclairage sur l’indemnisation des sinistrés, sous le régime de la catastrophe naturelle.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département