01.82.83.77.10

Les normes de sécurité électrique dans une salle de bains

Les normes de sécurité électrique dans une salle de bains

Les normes de sécurité électrique dans une salle de bains

Les normes de sécurité électrique dans une salle de bains

normes sécurité salle de bain

La salle de bains est une pièce d’eau qui peut présenter de nombreux dangers, au plan électrique, en particulier lorsque les normes de sécurité ne sont pas respectées. La norme NF C 15-100 et la liaison équipotentielle sont deux aspects essentiels portant sur la sécurité dans une salle de bains. En savoir plus sur ces quelques notions de sécurité qu’il convient de respecter, lors de l’aménagement d’une salle de bains.

Salle de bains : qu’est-ce que la norme NF C 15-100 ?

La norme NF C 15-100 se rapporte à l’agencement des différents éléments qui composent une salle de bains et précise notamment l’emplacement des appareils électriques. Cette norme divise la salle de bains en quatre zones ou quatre volumes, autour de la baignoire et de la douche, dans lesquels les appareils électriques sont autorisés ou non. Les appareils électriques sont classés selon leur indice de protection (IP), ainsi que leur classe de protection (allant de I à III).

Volumes et zones de sécurité à respecter dans une salle de bains

La norme de sécurité NF C 15-100 scinde la salle de bains en quatre zones distinctes, définies par l’indice et la classe de protection des appareils électriques. Ainsi, les quatre volumes de sécurité d’une salle de bains sont les suivants :

  • volume 0 : ce volume s’applique à la douche ou à la baignoire et aucun appareil électrique n’est autorisé dans cette zone, à l’exception des cabines de douche qui comportent des spots intégrés, ainsi que certains spas ;
  • volume 1 : ce volume désigne une hauteur de 2,25 mètres, en partant du bac de douche ou du fond de la baignoire. Seuls les systèmes d’éclairage et les interrupteurs Très Basse Tension de Sécurité 12 V, certifiés NF et protégés contre les projections d’eau, sont autorisés à être fixés au-dessus de ces sanitaires ;
  • volume 2 : ce volume s’étend depuis 3 mètres au fond du bac de douche ou de la baignoire, jusqu’à 60 centimètres tout autour. Cette zone ne doit comporter que des appareils de chauffage électrique ou des luminaires de classe II, portant la mention NF et disposant d’une protection contre la pluie (IPX 3). Uniquement les prises rasoir avec transformateur de séparation sont admises dans cette zone de la salle de bains.
  • volume 3 : cette zone correspond au reste de la salle de bains se trouvant à plus de 60 centimètres du volume 0. Tous les appareillages et matériels électriques de classe I, les prises de courant de catégorie 2P + T, ainsi que les boîtes de connexion, sont admis dans cette zone. La marque NF doit figurer sur chacun de ces appareils et tous doivent être protégés d’une éventuelle chute verticale, tout comme des gouttes d’eau (ou IPX 1).

La liaison équipotentielle dans une salle de bains

Il existe un autre dispositif de sécurité à respecter dans une salle de bains, à savoir la liaison équipotentielle. La liaison équipotentielle vise à relier ensemble tous les éléments métalliques de la salle de bains, à l’aide d’un conducteur, afin de prévenir les risques d’électrocution. Il s’agit notamment des huisseries métalliques, des conduites d’eau, ou encore du ballon d’eau chaude. Ainsi, rentrer en contact simultanément avec 2 éléments conducteurs, dont la tension électrique diffère peut mener à l’électrocution, car l’eau diminue la résistance électrique du corps humain. Pour limiter les dangers, il est important de respecter les normes de sécurité dans une salle de bains, c’est à dire aussi bien la norme NF C 15-100, que la liaison équipotentielle. Afin de s’assurer que la salle de bains de son logement a bien été conçue dans le respect des différentes normes de sécurité, il est bien souvent préférable de demander l’avis d’un expert bâtiment indépendant.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise technique construction

L’expertise technique construction permet d’éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

En savoir plus sur l'expertise fenêtre et porte

  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département