01.82.83.77.10

Est-il normal que l'air d'un logement soit humide ?

Est-il normal que l'air d'un logement soit humide ?

Est-il normal que l’air d’un logement soit humide ?
Est-il normal que l’air d’un logement soit humide ?
logement humide

L’humidité, c’est à dire la vapeur d’eau, peut générer de l’inconfort pour les occupants d’un logement. Elle ne constitue pas, en soi, un risque pour la santé. Néanmoins, l’imprégnation humide des surfaces d’une maison ou d’un appartement, devient un facteur favorisant le développement de micro-organismes, tels que les moisissures. 

Beaucoup de propriétaires s’interrogent sur la présence d’humidité dans le logement qu’ils occupent ou qu’ils ont mis en location.

La production naturelle d’humidité par l’occupant d’un logement

Le métabolisme de l’homme est créateur d’humidité, ne serait-ce que par la respiration. Mais d’autres activités peuvent aussi en produire : cuisine, bain, lessive, sèche-linge, etc… Elles génèrent de la vapeur d’eau qui, en contact avec les parois froides du logement, condense. La sur-occupation du logement, le comportement inadéquat des occupants et/ou leur mode de vie, l’excès d’isolation du logement ou encore l’obturation des dispositifs de ventilation, sont considérés comme des facteurs déclencheurs ou aggravants du phénomène de condensation et donc, d’humidité.

La notion d’humidité relative

Il y a naturellement de l’humidité dans un logement. Mais une humidité trop élevée favorise le développement d’organismes pathogènes et incite l’occupant du logement à surchauffer. Ce comportement peut alors accentuer la condensation au sein de l’habitation. Aussi, afin de garantir le confort et préserver la santé de l’occupant, il convient de prendre en compte l’humidité dite relative, ou « HR ». Cet indicateur vise à évaluer le pourcentage de vapeur d’eau contenu dans l’air, par rapport à la quantité maximum que peut contenir cet air avant de se condenser, c’est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d’eau. La quantité de vapeur d’eau est généralement estimée en fonction du type d’activité et d’occupation du local. Il convient alors de connaître les différentes sources de vapeur d’eau et les périodes de production, ainsi que la classe hygrométrique du local. Les logements à faible taux d’occupation ont une classe hygrométrique de niveau 3, ceux à fort taux d’occupation, ou encore les bâtiment chauffés par des appareils de chauffage au gaz sans cheminée, sont de niveau 4.

Logement insalubre : identifier l’origine de humidité

L’humidité constitue la principale cause d’insalubrité des logements. C’est aussi la seconde cause des litiges immobiliers entre propriétaires et locataires. L’humidité est à l’origine d’importantes dégradations du bâtiment (charpentes fragilisées, poutres métalliques rouillées, plâtres et enduits qui s’effritent, développement de moisissures, etc.). Aussi, lorsqu’un logement, une pièce ou un endroit particulier présente des traces d’humidité, il convient, en premier lieu, d’identifier la source du désordre, afin de régler efficacement le problème. En savoir plus.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise humidité

Expertise humidité

L’expertise humidité est une expertise technique de la construction spécifique, qui permet d’identifier les signes de l’humidité, d’analyser ses causes et d’éclairer sur les solutions réparatrices envisageables.

En savoir plus sur les problèmes d'humidité

  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département