5 conseils pour réussir l'achat d'un terrain de construction en France

5 conseils pour réussir l'achat d'un terrain de construction en France

5 conseils pour réussir l’achat d’un terrain de construction

5 conseils pour réussir l’achat d’un terrain de construction
conseils achat terrain

Tout projet de construction de maison commence par l’achat du terrain. Parmi les principaux critères de sélection, il convient d’abord de déterminer s’il s’agit d’une parcelle individuelle ou d’un lotissement.

Le choix d’un terrain de construction repose aussi sur la qualité, l’orientation et la configuration de l’emplacement, le prix de vente et les éventuels frais d’aménagement (VRD), ou encore les règles d’urbanisme en vigueur, ainsi que les formalités administratives à accomplir. La nature du sol reste cependant déterminante, notamment lors du choix du type de fondations à mettre en œuvre.

Examiner la physionomie du terrain de construction

La conception d’une maison doit prendre en compte de configuration du terrain (reliefs, formes, contraintes, etc.) et la composition du sol (stabilité, résistance mécanique, nature, etc.). Les fondations, qui ont pour rôle d’assurer la liaison entre la maison et le sol, mais aussi d’en garantir la stabilité, constituent une partie essentielle de la construction. Les fondations doivent être rigides et suffisamment ancrées dans le sol. Leur mise en œuvre nécessite avant tout une parfaite stabilité du terrain. En présence d’un terrain plat et de constructions saines à proximité, les difficultés à construire ont des chances d’être faibles. Si le terrain est en pente et que des arbres sont penchés, des glissements de terrain sont susceptibles de s’être récemment produits. Par ailleurs, des creux et des bosses sur un terrain peuvent signifier que des apports et des enlèvements de terre ont successivement été réalisés.

Prendre en considération la végétation avoisinante

L’humidité d’un terrain peut être décelée grâce à l’observation de la végétation avoisinante. La présence de certaines catégories d’arbres et de plantes, comme les peupliers, les roseaux et les saules, peuvent révéler l’existence d’un cours d’eau à proximité du terrain, d’une nappe phréatique, ou encore d’une ancienne mare. L’étude de la végétation environnante est également un moyen de prévenir les risques de tassements du sol et donc, d’apparition de fissures sur la construction, surtout lorsque des débris végétaux entrent dans la composition du terrain.

Déceler la présence de désordres sur les maisons voisines

La réalisation d’une enquête de voisinage permet d’appréhender les choix de construction opérés, lors de la mise en œuvre des maisons voisines. L’enquête de voisinage offre également la possibilité de découvrir les éventuels risques relatifs au terrain de construction, bien souvent matérialisés par la présence de désordres sur les maisons (fissures, traces d’humidité, décollement du crépi, etc.). Si aucun désordre apparent ne semble affecter les maisons voisines, il peut s’avérer utile de dialoguer avec les occupants du quartier, afin d’en savoir plus sur la qualité du terrain de construction choisi.

Se renseigner auprès du vendeur du bien et de la mairie

Il est possible de trouver des renseignements sur les caractéristiques du sol auprès de la commune sur laquelle se trouve le terrain de construction. Bien souvent, il s’agit d’informations concernant les règles d’assainissement, ainsi que les risques naturels, tels que les phénomènes de sécheresse et d’inondation, la présence de carrières, etc. Certains sites internet, dont celui du BRGM, fournissent des indications importantes sur les risques encourus. Avant d’investir, il est essentiel de sonder le vendeur au sujet de l’usage du terrain et de son historique, afin d’avoir l’occasion de détecter la présence d’argile dans le sol ou de remblai. Les sols composés d’argile ou de remblai nécessitent la mise en œuvre de fondations adaptées, notamment pour prévenir la survenue de fissures sur l’ouvrage.

Solliciter l'intervention d'un bureau pour la réalisation d'une étude géotechnique

L’étude géotechnique, également appelée étude de sol, aide le maître d’ouvrage à définir les forces et faiblesses du terrain de construction. La réalisation d’une étude de sol vise aussi à informer le professionnel du bâtiment sur l’éventuelle présence d’eau, la nature du terrain, ainsi que la capacité de résistance du sol. Toutes les informations recueillies grâce à l’étude géotechnique permettent de déterminer le type de fondations à privilégier, ainsi que leur profondeur d’ancrage dans le sol. Le rapport géotechnique met également en avant les risques de tassements différentiels, de ruissellement d’eau, ou encore la capacité d’absorption du sol, ainsi que la profondeur hors-gel du sol.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Assistance réception logement

Assistance réception logement

L’assistance réception logement neuf aide les propriétaires à réceptionner une maison, un appartement, des travaux ou un chantier. Cette expertise permet d’anticiper, déceler et surmonter les éventuels problèmes ainsi que résister à la pression des professionnels de la construction, notamment en cas de chantage tel que «remise des clefs, contre chèque de solde», même quand il existe des réserves.

En savoir plus sur comment construire sa maison

  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.1/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département