01.82.83.77.10

Les performances techniques des portes extérieures et fenêtres

Les performances techniques des portes extérieures et fenêtres

Les performances techniques des portes extérieures et fenêtres

Les performances techniques des portes extérieures et fenêtres
portes fenêtres

La qualité technique des portes et des fenêtres est importante, pour améliorer la performance énergétique d’une construction, comme le veut la réglementation thermique actuellement en vigueur, la RT 2012. Les portes et fenêtres permettent ainsi de jouir d’un plus grand confort et d’une plus grande luminosité, et surtout de réaliser des économies de chauffage.

 Les fenêtres ont quatre principales fonctions : elles optimisent l’éclairage naturel, elles protègent du froid et des intempéries, elles récupèrent les apports naturels et elles apportent une relative protection par rapport aux intrusions (en particulier celles des insectes et volatiles). Quant aux portes extérieures, elles ont également des capacités isolantes et apportent les mêmes protections en particulier par rapport aux intrusions.

Isolation fenêtres et portes : la réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 (RT 2012) repose sur la conception bioclimatique, par une surface minimale de fenêtres. Les fenêtres doivent répondre à des critères techniques bien spécifiques, afin qu’elles puissent assurer leurs fonctions (meilleur éclairage naturel, meilleure isolation et récupération des apports naturels).

 

Selon la RT 2012, la consommation d’énergie des construction ne doit pas dépasser les 50 kWh par mètre carré et par an. Cette limitation varie selon les régions. Pour parvenir à ce résultat, la RT 2012 établit un coefficient particulier, le Bbio. Ce coefficient définit la capacité de la construction à restreindre ses besoins en énergie, selon :

 

  • sa situation géographique ;
  • son altitude ;
  • sa surface.
 

Il ne tient pas compte des appareils de production d’énergie.

Grâce à des solutions techniques adaptées, il est possible de faire baisser la Bbio.

Pour cela, la RT 2012 exige une surface de baies (fenêtres et portes), égale à minimum un sixième de la surface habitable, soit 17%. Cela permet de récupérer les apports solaires et d’améliorer l’éclairage naturel. De plus, plus la surface vitrée est grande, plus la maison est performante au niveau énergétique.

 

Pour éviter la surchauffe en été, on doit pouvoir ouvrir toutes les menuiseries sur, a minima, 30 % de sa surface, afin que l’air puisse circuler. Les ouvertures doivent être protégées par des brise-soleil ou des casquettes, afin de réduire les effets du rayons du soleil.

Les volets ont également un rôle important dans l’amélioration de la performance énergétique de la construction. Lorsqu’ils sont fermés, les volets favorise l’isolation thermique et protègent de la chaleur, en été. Lorsqu’ils sont ouverts, ils permettent d’engranger les calories solaires de l’hiver.

Fenêtres : les différentes types de vitrage

Il est nécessaire de faire réaliser une étude thermique avant de choisir les menuiseries. Elles doivent être adaptées à la construction, c’est-à-dire à ses caractéristiques, sa localisation et le choix du propriétaire. Son orientation est également un élément à prendre en compte.

Il existe différents types de vitrages : les doubles vitrages à gaz d’argon, les doubles vitrages à bords chauds, les vitrages à contrôle solaire et les triples vitrages.

Les fenêtres à double vitrage à gaz argon et à faible émissivité sont les fenêtres les plus couramment posées.

Il existe également des doubles vitrages à bords chauds, dotés de profilés intercalaires, qui permettent de réduire les pertes de calories, vers l’extérieur.

Les vitrages à contrôle solaire ont pour fonction de réduire les apports solaires lorsqu’il fait chaud, en été, afin d’éviter les surchauffes.

Les triples vitrages sont composés de trois vitres d’une épaisseur de 4 mm, qui enferment deux lames de gaz argon. Cependant, ils peuvent avoir un impact négatif sur l’éclairage naturel, à cause de la faiblesse de leur transmission lumineuse et de leur facteur solaire. La mise en oeuvre étant complexe, on les utilise rarement dans les maisons sous RT 2012.

RT 2012 : les malfaçons au niveau des portes et des fenêtres

L’étanchéité est strictement encadrée par la RT 2012. Il y a même une obligation de résultats. Les débits de fuites d’air vers l’extérieur ne doivent pas excéder 0,6 m3 par mètre carré de paroi, par heure. Dès que la construction est achevée, il est obligatoire de vérifier le niveau de ces débits, par un test. La RT 2012 exige le traitement des ponts thermiques.

Les fenêtres doivent être minutieusement mises en oeuvre, sous peine de nuire à l’étanchéité et à l’isolation de la maison. Les mousses de polyuréthane et les membranes doivent être posées à la jonction entre l’ouverture du mur, et de la menuiserie. Les modèles avec isolation incorporée doivent être choisis, en cas de pose de baies à galandage. Un traitement spécial doit être appliqué sur les coffrages de volets roulants, afin d’éviter toute déperdition thermique, et rendre la construction parfaitement étanche. Il faut également être attentif aux problèmes d’humidité résultant d’une mauvaise pose des fenêtres.

En cas de moisissures et taches autour des portes et/ou fenêtres, ou de tout autre désordre, pouvant éventuellement résulter d’une malfaçon de la construction, il est nécessaire de faire appel à un expert bâtiment. Celui-ci est compétent pour déterminer l’origine des problèmes. Si la réception n’a pas encore eu lieu, et en cas de doutes sur la qualité de la construction, il peut aider les particuliers  à établir une liste exhaustive des réserves.

Il est important que les menuiseries soient adaptées au test de perméabilité, réalisé à la fin du chantier.

Evaluer la performance des menuiseries à l'aide de coefficients et labels​

En ce qui concerne les ouvertures, aucune solution n’est imposée par la RT 2012. Néanmoins, les fenêtres et les portes doivent être performantes, sur les plans de l’isolation et de la transmission lumineuse. Les normes et les labels de qualité doivent être appliqués.

Il faut être attentif aux différents coefficients :

 

  • Le coefficient d’efficacité de transmission thermique (Uw). Plus il est bas, plus l’ouverture dispose d’une bonne isolation. Dans le cadre de la RT 2012, les fenêtres affichent généralement un UW inférieur à 1,8.
  • Le facteur solaire Sw. Plus il est haut, plus la quantité de chaleur transmise à l’intérieur de la construction est élevée.
  • Le coefficient TLw permet d’évaluer la faculté à transférer la lumière naturelle à l’intérieur d’une pièce. Plus il est haut, plus la transmission est de bonne qualité.
  • Etc.
 

Il existe également des labels, pour attester de la qualité des portes et des fenêtres, comme ;

 

  • La certification NF et le marquage CE ;
  • Le label Acotherm
  • Le label Cekal.
 

Il faut également savoir que la pose des ouvertures est réglementée par les DTU.

PVC, bois, aluminium : les matériaux des fenêtres​

Il existe trois principaux matériaux sur le marché. Ces matériaux diffèrent en termes de qualités esthétique et technique et surtout de coût :

 

  • Le PVC. Les dormants et les ouvrants en PVC sont composés de petits caissons remplis d’air, ce qui leur donne de bonnes capacités isolantes. Ils résistent bien aux intempéries, et sont faciles à entretenir. Plusieurs coloris sont disponibles. Le PVC est un matériau économique ;
  • Le bois. De grandes variétés de formes sont disponibles. Solide,le bois a également de bonnes capacités isolantes. Pour éviter la condensation, et donc les problèmes d’humidité, les menuiseries doivent être dotées d’un dispositif de drainage et de ventilation interne ;
  • L’aluminium. Il dispose d’une bonne résistance à la corrosion et à l’humidité. Il est également facile d’entretien et très rigide. On l’utilise pour les menuiseries de grande portée, comme les baies vitrées, par exemple. Pour garantir une bonne isolation, les menuiseries sont dotées de rupteurs de ponts thermiques, car l’aluminium est conducteur de chaleur. Plusieurs coloris sont disponibles. Néanmoins, l’aluminium est plus cher que les autres matériaux.

PVC, bois, acier, aluminium : les matériaux des portes

Les matériaux ne disposent des mêmes qualités techniques. Les portes peuvent être en :


  • PVC. Solides et à un prix abordable, les portes en PVC disposent de bonnes capacités isolantes. Elles peuvent être garnies de mousse en polyuréthane, pour renforcer leur isolation.
  • Bois. Résistantes, les portes en bois demeurent néanmoins chères.
  • Aluminium. Solides et durables, les portes en aluminium sont faciles d’entretien. L’aluminium reste cher.
  • Acier. Les portes en acier ont les mêmes capacités que les portes en aluminium, mais elles sont à des prix plus abordables.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise technique construction

L’expertise technique construction permet d’éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

En savoir plus sur l'expertise fenêtre et porte

porte palière

La porte palière

La porte palière tire son nom du mot palier, puisqu’elle est généralement destinée à séparer un appartement du reste des parties communes d’un l’immeuble.

Lire la suite »
problème fenêtre toit

Problème fenêtre de toit

Problème fenêtre de toit. Des erreurs peuvent être commises lors de la pose d’une fenêtre de toit, créant des problèmes parfois graves : des fissures sur la structure du bâtiment (tension sur les murs si la charpente est fragilisée par exemple) et de l’humidité (mauvaise étanchéité des joints de la fenêtre de toit) peuvent apparaître.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département