Conseils pour réparer les fissures dans sa maison

Conseils pour réparer les fissures dans sa maison

Conseils pour réparer les fissures dans sa maison

Conseils pour réparer les fissures dans sa maison
conseils réparation fissures

L’apparition de fissures dans les logements est malheureusement un phénomène fréquent. Leurs origines sont nombreuses, tout comme leurs caractéristiques.

Savoir identifier les causes du phénomène de fissuration requiert de véritables compétences techniques, indispensables à la résolution du problème de manière durable. Quelques conseils avant de se lancer dans la réparation des fissures dans sa maison.

Comprendre l'origine des fissures pour mieux les traiter

La formation d’une fissure sur un mur peut être due à plusieurs facteurs. S’agissant de l’apparence d’une fissure, elle peut être de forme, d’orientation, de longueur, de largeur et de profondeur différentes. Or, sans l’éclairage d’un expert en fissures, il est ambitieux de vouloir en identifier les origines, d’en évaluer les risques et donc de préconiser des solutions de traitement. Les fissures ayant un caractère évolutif, les faire analyser dès leur apparition est primordial, afin d’éviter qu’elles ne s’agrandissent, voire qu’elles ne gagnent d’autres pièces de la maison ou de l’appartement.

Reconnaître les différents types de fissures avant réparation

Bien que l’analyse des fissures soit du domaine de l’expert, reconnaître les types de fissures apparues est à la portée de chacun. Les fissures se classent de la manière suivante :

 

  • faïençage : le faïençage se compose de petites fissures superficielles, dont la largeur est inférieure à 0,2 mm, formant un ensemble de fines craquelures. En général, seule la surface de l’enduit est affectée.
  • microfissures : les microfissures sont de petites fissures de forme plutôt linéaire, de largeur inférieure à 0,2 mm. Attention : elles sont souvent traversantes, malgré leur apparence inoffensive ; ce qui montre une désolidarisation structurelle, parfois grave.
  • fissures : les fissures ont des formes assez irrégulières et une largeur comprise entre 0,2 mm et 5 à 8 mm. Les fissures sont généralement qualifiées de traversantes car elles touchent l’enduit et la maçonnerie dans leur épaisseur.
  • lézardes ou crevasses : les lézardes, appelées aussi crevasses, dont la largeur excède souvent 1 cm, affectent toute l’épaisseur de la maçonnerie.
 

Attention toutefois à ne pas tomber dans des généralités qui risqueraient d’amoindrir la gravité de la situation.

Les causes des fissures déterminent les solutions de réparation

Toute fissure a une explication à fournir quant à son apparition. Les causes des fissures sont essentielles à déterminer, car elles conditionnent les travaux de réparation à effectuer. Seul un expert est en mesure de les déterminer, mais il est néanmoins possible d’établir un panorama des causes les plus fréquemment constatées.

 

  • un sol argileux : phénomène de retrait et gonflement des argiles ;
  • des infiltrations d’eau pluviale et des épisodes de gel, successifs et alternés ;
  • une assise de la construction instable : fondations absentes ou insuffisantes ;
  • une malfaçon de la construction : absence de joint de dilatation, de chaînages ou de raidisseurs, mauvaise mise en œuvre d’une dalle béton, etc. ;
  • un affaissement ou encore un effondrement souterrain : marnière, carrières de gypse, ardoisières, etc.
  • un accident ou un sinistre : chocs violents sur la maçonnerie comme la démolition d’un immeuble à proximité ;
  • un événement sismique ;
  • etc.

Fissures inoffensives ou dangereuses ?

L’apparition d’une fissure suscite en général de l’inquiétude auprès des habitants du logement. Les fissures peuvent être de deux catégories différentes : superficielles ou structurelles. Les microfissures en façade sont généralement considérées comme étant inoffensives, vu leur petite taille et peuvent être la conséquence d’un mauvais séchage de l’enduit (phénomène de faïençage). Mais les microfissures ne sont pas toutes sans danger, en particulier si elles sont le résultat d’une ouverture structurelle ayant été réduite par le poids du bâtiment. Concernant les fissures les plus dangereuses, elles prennent souvent une direction horizontale ou en escalier. Elles résultent, la plupart du temps, d’un problème provenant du sous-sol, qui constitue l’assise des fondations. Par ailleurs, les fissures verticales situées à proximité des angles sont tout aussi dangereuses, car elles dénotent une séparation de deux pans de murs. Enfin, les fissures appelées lézardes sont à surveiller de très près car elles menacent la stabilité ainsi que l’intégrité structurelle du bâtiment.

Des travaux adaptés à chaque problématique fissures

Chaque type de fissure nécessite un traitement particulier, déterminé selon la cause qui en est à l’origine. Généralement, reboucher une fissure ne permet pas d’éradiquer la source du problème. En effet, une fissure se forme suite à des tensions s’exerçant sur la maçonnerie. Il est donc nécessaire de déterminer quel facteur provoque lesdites tensions et le phénomène de fissuration constaté. Dans le cas de fissures dites structurelles plus particulièrement, de lourds travaux doivent être entrepris. Parmi les quelques techniques, mises en œuvre, on peut citer :


  • les micropieux : ils visent à corriger l’assise des fondations à l’aide de forages verticaux installés profondément, le long des fondations, dont ils reprennent une partie de la descente de charge, tels des pilotis enterrés. Les fondations vont alors reposer, au moyen de consoles, sur lesdits micropieux, constitués de tubes en acier et remplis de coulis de ciment injecté sous forte pression. Ces consoles sont ensuite reliées entre elles par des longrines.
  • la résine expansive : elle est injectée sous le bâtiment dans le but d’en surélever l’assise. La résine gonfle pour devenir à la fois volumineuse et résistante. Grâce à cette méthode, la portance des sols devient alors plus solide. Dans le cadre d’une situation évolutive et d’un sol argileux, il est déconseillé d’employer la résine expansive. Car en cas de nouvel expansion, des couches profondes, une nouvelle déformation, de la structure apparaîtrait.
  • les travaux de reprise en sous-œuvre : ils ont pour objectif de consolider l’assise de la construction afin de minimiser le risque d’apparition des fissures.

Traiter les effets inesthétiques des fissures

Si l’expert, après étude attentive des fissures, détermine que leur nature est uniquement superficielle, non-structurelles et qu’elles sont ainsi inoffensives et non-évolutives, on peut envisager de simplement les reboucher. Dans le cas où les fissures n’affectent que la surface de l’enduit, il suffit alors de le reconstituer à neuf. Les fissures peuvent aussi être rebouchées à l’aide de produits vendus dans le commerce, afin de masquer leur aspect inesthétique. Enfin, il est également possible de ravaler la façade si les fissures sont trop nombreuses. Mais il faut rester vigilant lorsqu’il s’agit de fissures, car elles sont toutes potentiellement évolutives. Ainsi, des travaux de réparation visant à éradiquer durablement la cause du problème de fond sont à privilégier.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Fissures

Expertise fissures

L’expertise fissures permet de comprendre l’origine des fissures et leur évolution. L’analyse peut servir à identifier le plus tôt possible les véritables menaces, pour l’intégrité des bâtiments et/ou la sécurité des occupants.

En savoir plus sur comment réparer les fissures

  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.1/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département