Quels sont les risques présentés par les fissures et les désordres affectant les balcons ?

Quels sont les risques présentés par les fissures et les désordres affectant les balcons ?

Quels sont les risques présentés par les fissures et les désordres affectant les balcons ?

Quels sont les risques présentés par les fissures et les désordres affectant les balcons ?
désordres balcons

Un balcon est une plate-forme se trouvant sensiblement à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, qui se ferme par une balustrade ou un garde-corps, le plus souvent en béton ou métal.

 Il s’agit d’un balcon-terrasse, lorsque celui-ci constitue une toiture pour des locaux se situant au niveau inférieur. Bien souvent, les balcons sont composés d’une dalle de béton armé, placée à hauteur de plancher. La mise en place d’un ferraillage dans le béton contribue à rigidifier l’ensemble et permet d’accroître la résistance de l’ouvrage aux différentes charges, aussi bien les personnes que le mobilier. La dalle du balcon forme une saillie horizontale sur la façade et se ferme au moyen d’un garde-corps métallique ou en béton armé. Les balcons sont susceptibles d’être affectés par deux catégories de désordres, à savoir structurels ou secondaires.

Ressources techniques sur les balcons

  • Eurocode 2 : Calcul des structures en béton.
  • Règles BAEL 91 : Règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton armé suivant la méthode des états limites.
  • NF P06-001 : Base de calcul des constructions – Charges d’exploitation des bâtiments.
  • DTU 21 : Ouvrages en béton.
  • DTU 43.1 : Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine.
  • Règles professionnelles : Systèmes d’Étanchéité Liquide (SÉL) concernant les travaux d’étanchéité par application de système d’étanchéité liquide sur planchers extérieurs en maçonnerie dominant des parties non closes de bâtiments.

Les désordres structurels affectant les balcons

Les désordres structurels qui affectent les balcons ont généralement de graves conséquences, tels que l’effondrement de l’ouvrage. Le balcon risque notamment de se rompre, lorsque son armature présente un défaut de conception ou de réalisation. Parmi les principales erreurs commises lors de la conception d’un balcon, on retrouve les problèmes de lecture de plans. Les fissures qui se forment sur la partie supérieure de la dalle et parallèlement à l’appui, présentent souvent un grave danger, car leur survenue peut être le signe d’une insuffisance de section d’acier ou d’un mauvais positionnement des aciers en hauteur. Mais, la plupart du temps, les désordres affectant les balcons se manifestent en cas d’oxydation ou de corrosion des armatures. L’eau pluviale qui s’infiltre par les fissures entraîne la corrosion des aciers, multipliant les risques d’effondrement du balcon. Il arrive parfois qu’un balcon s’effondre au cours du chantier de construction, suite à la fissuration en sous-face de l’ouvrage. L’effondrement de l’ouvrage peut également s’expliquer par un problème d’incompatibilité entre l’étaiement (armature en partie basse) et la phase finale (armature en partie haute).

Quelles sont les origines des fissures sur les balcons ?

Plusieurs types de fissures peuvent apparaître sur les balcons, à savoir :

 

  • les fissures horizontales entre le balcon et les garde-corps en béton surviennent en cas de retrait du béton et suite à la dilatation différentielle des éléments, dont l’exposition au soleil varie ;
  • les fissures verticales des garde-corps s’expliquent par une insuffisance des armatures horizontales, ou par un trop grand espacement des joints ;
  • les fissures perpendiculaires à la façade, situées dans la partie supérieure de la dalle des balcons continus, témoignent de l’absence de joints de fractionnement ;
  • etc.

Le problème de l'éclatement du nez d'un balcon

En construction, le nez est une pièce ajoutée à une partie d’un ouvrage par collage ou vissage. En ce qui concerne les balcons, cela peut désigner un arrêt de carrelage formant goutte d’eau, visant à prévenir noircissures et moustaches. Fréquemment, les nez des balcons sont détériorés, en raison de l’éclatement des bétons par poussée des fers. Le problème est souvent la conséquence d’une armature de trop gros diamètre, insuffisamment enrobée par le béton. De ce fait, le béton armé est de moins en moins imperméable. Par la suite, des fissures se forment et l’eau pluviale s’y infiltre, occasionnant la corrosion des armatures en dalle. L’augmentation du volume du fer fait alors éclater les bétons.

Désordres construction : efflorescences et stalactites en sous-face des balcons

Dans le bâtiment, aucune obligation ne porte sur l’étanchéité des balcons. C’est alors au concepteur du projet de construction de réfléchir à la question, au moyen de plusieurs critères d’évaluation, comme l’exposition aux intempéries et le climat de la région. En règle générale, il convient de veiller à ce que la pente du balcon soit suffisante pour permettre l’évacuation des eaux pluviales et ainsi, éviter leur percolation au travers. Les désordres affectant les balcons, tels que les efflorescences et les stalactites en sous-face des balcons, sont généralement considérés comme des problèmes d’ordre esthétique et ne sont donc pas pris en charge par la garantie décennale. Cependant, lorsque des traces d’humidité avec calcifications font leur apparition en sous-face des balcons, cela multiplie les risques pour le bâtiment et favorise les conflits au sein d’une copropriété.

Les infiltrations d'eau par les seuils de portes-fenêtres des balcons

En l’absence de décrochement altimétrique entre le balcon et le plancher intérieur de l’habitation, des infiltrations d’eau risquent de se produire par l’intermédiaire des seuils des portes-fenêtres. L’infiltration de l’eau sous les seuils de portes-fenêtres et les remontées par capillarité sont favorisées par l’absence de marche ou de seuil saillant en béton, entre le balcon et le plancher du logement. En cas de vent violent, si la pluie est rabattue vers les menuiseries, des infiltrations d’eau peuvent survenir. La mauvaise évacuation des eaux pluviales contribue à aggraver le phénomène, d’autant plus lorsque le balcon est carrelé (revêtement scellé), car le mortier risque de s’imbiber d’eau, pour cause d’erreur de positionnement du fil d’eau des gargouilles. Par ailleurs, la présence d’une fissure au niveau de la jonction entre la dalle de béton et la façade, constitue une voie d’eau en direction du logement.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Fissures

Expertise fissures

L’expertise fissures permet de comprendre l’origine des fissures et leur évolution. L’analyse peut servir à identifier le plus tôt possible les véritables menaces, pour l’intégrité des bâtiments et/ou la sécurité des occupants.

Savoir comprendre les fissures

construction signes fissures structurelles

Construction : 3 signes que les fissures sont structurelles

Une maison qui se fissure signifient la plupart du temps que la construction souffre d’un problème de portance du sol ou d’un tassement de fondations. Une étude géotechnique, en après sinistre, soit une étude géotechnique dite G5 – peut aider à trouver les causes exactes des fissures et établir un plan de réparation des désordres.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.1/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département