01.82.83.77.10

Malfaçon : un facteur aggravant des fissures

Malfaçon : un facteur aggravant des fissures

Malfaçon : un facteur aggravant des fissures
malfaçon fissures

Faire construire sa maison est le rêve d’un grand nombre de Français. Mais, en cas de malfaçons, ce rêve peut devenir un véritable cauchemar ! C’est le cas, par exemple, lorsque qu’apparaissent des fissures sur les murs. En quoi les malfaçons peuvent-elles conduire à l’apparition de fissures ?

L'absence de joint de dilatation

Le rôle du joint de dilatation est d’absorber les variations de dimension du béton armé et les légers tassements différentiels de l’assise de la structure ;

En effet, le béton armé n’est pas totalement insensible aux changements de température, et se déforme légèrement. Le joint de dilatation permet d’éviter des ruptures de la cohésion de la structure, et donc des fissures.

Les joints de dilatation doivent donc être placés, sur toute l’épaisseur de la maçonnerie, à intervalles réguliers. Ainsi, les éléments sont fractionnés, en masse de volume raisonnable. Ils deviennent autonomes pour éviter l’apparition de fissures.

En cas d’absence de joints de dilatation, le bâtiment se fissure. C’est une erreur grave de la part du constructeur.

L'absence de joint de rupture

Un joint de rupture est un trait de meuleuse, réalisé quelque temps après la mise en œuvre d’un mur, d’une chape ou d’une dalle. Il permet de contrôler l’évolution des fissures, afin qu’elles ne soient pas préjudiciables pour l’intégrité du bâtiment. Ce type de joint est généralement posé sur des grands bâtiments.

En cas d’absence de joint de rupture, la fissuration, inévitable, n’est pas contrôlée, et peut menacer la stabilité de la construction.

La mise en oeuvre de la dalle béton

La fissuration des dalles de béton peut s’expliquer par :

  • Un excès de courant d’air chaud et sec lors du séchage et du durcissement de la dalle ;
  • Une dessiccation par température chaude, c’est-à-dire que l’eau de la dalle en béton s’est trop rapidement évaporé ;
  • Une livraison du béton pas assez rapide, depuis la centrale (et « prise » déjà commencé, lors du coulage) ;
  • Des grandes variations de températures lors du durcissement de la dalle ;
  • Une erreur de dosage du béton et/ou des adjuvants ;
  • Une mise en œuvre trop lente ;
  • Un coulage réalisé en plusieurs fois.

L'absence de longrine

Une longrine est une poutre enterrée, servant de fondation commune et de liaison à des poteaux et/ou murs porteurs. Lorsqu’on construit une terrasse, les longrines sont, ainsi, souvent utilisées. Il est important de rendre l’ensemble, c’est-à-dire la terrasse et la maison, solidaire. En cas d’absence de ces longrines, les deux éléments se désolidarisent, sous l’effet d’un tassement différentiel… et donc des fissures apparaissent.

Des fondations insuffisantes ou absentes

Les fondations représentent le support et l’assise de la maison. Leur rôle est de garantir la stabilité de la construction, en répartissant notamment sa charge sur le sol naturel. La conception des fondations doit tenir compte de la nature du sol (pente, inondabilité, composition géologique, etc.), de manière à supporter la construction, sans danger qu’elle se disloque

Si les fondations ne sont pas assez profondes, compte tenu de la nature du sol, ou, pire encore absentes, il faut craindre des tassements différentiels et des fissures, dangereuses pour la stabilité de la construction.

Le mauvais état des canalisations enterrées

Si les canalisations enterrées, à proximité des murs, sont en mauvais état, cassées, déboîtées ou percées, l’eau qui s’en échappe peut gravement affaiblir l’assise de la maison. Sous l’action du ruissellement de l’eau, les fondations se déchaussent, provoquant ainsi des tassements différentiels. Et donc des fissures, souvent graves ! Cette eau peut aussi infiltrer les murs par le bas, provoquant un phénomène de remontées par capillarité.

Une contrepente, amenant l'eau pluviale le long d'un mur

Lorsqu’il y a une contrepente (ou pente inversée), les eaux pluviales, au lieu de s’éloigner de la construction, se dirigent vers celle-ci. L’assise de la maison peut alors être sérieusement fragilisée car, sous l’effet du ruissellement de l’eau, les fondations, au fil du temps, se déchaussent. La structure se déforme, et se fissure. Ce phénomène se produit particulièrement lorsqu’il n’y a pas de drainage périphérique. On peut également constater, des infiltrations d’eau et des remontées capillaires.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise technique construction

L’expertise technique construction permet d’éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

En savoir plus sur les malfaçons de la construction

  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département