01.82.83.77.10

5 points essentiels à connaître sur les arbres, les maisons et les fissures

5 points essentiels à connaître sur les arbres, les maisons et les fissures

5 points essentiels à connaître sur les arbres, les maisons et les fissures

5 points essentiels à connaître sur les arbres, les maisons et les fissures
arbres constructions fissures

Les conséquences néfastes que peuvent avoir les arbres et la végétation sur les constructions sont déjà détaillées dans ce dossier thématique.

On y apprend par exemple que la végétation participe à la dessiccation des sols, qu’elle favorise les mouvements de terrain et qu’elle peut même être à l’origine des fissures structurelles qui se forment sur les constructions. Voici un complément d’information sur la thématique des arbres, des maisons et des fissures, en 5 points essentiels.

La végétation sait lutter contre le phénomène de sécheresse

L’évaporation par le sol et la transpiration des plantes produisent une certaine quantité d’eau, appelée évapostranspiration, qui est ensuite rejetée dans l’atmosphère. Pour la végétation caduque, l’évapotranspiration se produit du mois de mars au mois de novembre. En période de sécheresse, la quantité d’eau présente dans le sol est moins importante. L’évaporation de l’arbre tend ainsi à diminuer et les feuilles, ainsi que les aiguilles des arbres, chutent en prévention. Des feuilles de plus petite taille poussent pendant l’été. Les arbres font alors en sorte de pomper l’eau plus profondément dans le sol. L’été qui suit, les espèces végétales cherchent à réduire leur croissance aérienne, afin de privilégier la croissance de leurs racines.

Les arbres risquent d'abîmer les canalisations enterrées des maisons

Le sol qui se trouve sous une maison est une réserve d’humidité à faible profondeur. Cette partie du sol, qui n’est pas soumise au phénomène d’évaporation des terrains ouverts, attire les racines et radicelles, qui viennent alors puiser l’eau dont la végétation a besoin. Les racines des arbres, lorsqu’elles sont amenées à se déplacer, risquent de se rapprocher des zones où se trouvent les canalisations souterraines (alimentation en eau de la maison, eaux usées, chauffage). Si les racines entrent en contact avec les tuyaux qui sont enterrés dans le sol, une fuite peut alors survenir et provoquer d’importants dégâts, notamment sur la maison (exemple d’affouillement des fondations).

L'eau présente sous les maisons attire les racines des arbres

Lorsqu’elles se frayent un chemin dans le sol et qu’elles déplacent des canalisations enterrées, les racines des arbres ont la capacité à engendrer la survenue de fuites d’eau. Mais d’autres facteurs peuvent aussi contribuer à augmenter le taux d’humidité du sol. A titre d’exemple, il peut s’agir d’un système de drainage défectueux ou alors obstrué. Dès lors que le drain n’assume plus ses fonctions, l’eau risque de se concentrer au niveau du sol sous la maison. Par la suite, des racines et des radicelles se développent à proximité des fondations. La prolifération des végétaux aux abords de la construction favorise la dessiccation des sols, ainsi que les mouvements de terrain, bien souvent responsables des fissures sur les maisons. D’autres types de paramètres, notamment environnementaux, comme les remontées de nappes phréatiques, participent au développement de la végétation près de la construction.

La présence de végétation contribue à empêcher l'indemnisation en catastrophe naturelle

Selon le climat, la teneur en eau d’un sol argileux fluctue et son volume connaît alors d’importantes variations. Les mouvements de terrain occasionnés peuvent ainsi être source de sinistres et de désordres sur les maisons (exemple des fissures). Lorsqu’un événement climatique exceptionnel survient, l’état de catastrophe naturelle peut être déclaré. La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle par les pouvoirs publics, donne la possibilité aux propriétaires sinistrés de déposer une demande d’indemnisation auprès de leur assureur. Dans bien des cas, l’expert de l’assurance cherche à démontrer que les fissures sont dues à la présence de végétation à proximité de la maison, afin de refuser l’indemnisation en catastrophe naturelle. Cependant, il est important de savoir que l’action de la végétation sur le phénomène de retrait-gonflement des argiles doit faire l’objet d’un bilan hydrique, permettant d’avoir connaissance de la quantité d’eau que la plante a reçue (arrosage, précipitations, etc.), par rapport à sa consommation réelle.

Les actions préventives pour éviter la succion des racines

Le processus de succion de l’eau par les arbres risque d’occasionner d’importants dégâts. C’est pourquoi, afin de prévenir le phénomène de fissuration des maisons, il est possible de mettre en place différentes actions préventives. Celles-ci permettent de constituer des barrières anti-racines, dont la profondeur varie en fonction de l’agressivité des arbres, des contraintes d’accès pour les engins de chantier et de la distance entre les végétaux et la construction. Les solutions suivantes existent :


  • installation d’un voile polyester étanche jusqu’à 3 mètres ;
  • mise en oeuvre d’un écran en béton coulé pleine fouille (terrassement avec un godet de 30 centimètres) ;
  • pose d’un écran métallique, à une distance minimale de 4 mètres des arbres.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Fissures

Expertise fissures

L’expertise fissures permet de comprendre l’origine des fissures et leur évolution. L’analyse peut servir à identifier le plus tôt possible les véritables menaces, pour l’intégrité des bâtiments et/ou la sécurité des occupants.

Savoir comprendre les fissures

effets néfastes fissures

5 effets néfastes des fissures

La fissuration des bâtiments n’est pas une fatalité et peut être évitée. Les fissures posent, en apparence, surtout un problème d’ordre esthétique, mais elles représentent surtout un danger, souvent d’ordre structurel, pour la construction.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département