Galère de chantier : 4 familles dans la tourmente

Galère de chantier : 4 familles dans la tourmente

Galère de chantier : 4 familles dans la tourmente

Galère de chantier : 4 familles dans la tourmente
galère chantier

Abandons de chantier, faillites des promoteurs, malfaçons, escroqueries, sinistres, etc. sont malheureusement choses courantes.

Chaque année, des constructeurs et des artisans peu scrupuleux, voire pour certains incompétents, rendent la vie infernale à des milliers de familles. L’émission Zone Interdite, diffusée sur M6 le dimanche 4 novembre 2012, s’est penchée sur ce phénomène, à travers 4 exemples représentatifs.

Une famille victime d'un promoteur peu scrupuleux

A Sète, depuis 5 ans, Alain et Véronique vivent un véritable cauchemar. Victimes d’une arnaque, par un promoteur immobilier peu scrupuleux, ils sont aujourd’hui dans l’obligation d’effectuer eux-mêmes la construction de leur maison, faute de financement. Et de vivre, avec leurs deux enfants, au milieu du chantier, sans chauffage, dans des conditions plus que précaires.

 

Tout commence par une grave malfaçon : contrairement à ce que prévoyait le contrat, le promoteur n’a pas posé un radier, indispensable compte tenu de la nature du sol marécageuse. La maison est rasée, au frais des maîtres d’ouvrage, le premier promoteur ayant fait faillite, puis reconstruite par un autre promoteur. Mais, à court de moyens, le couple doit continuer les travaux, seuls.

 

Le promoteur, 15 jours après avoir fait faillite, a remonté une entreprise, dans les mêmes locaux. Il refuse de rembourser un centime. “Il connait toutes les ficelles pour contourner les lois”, se désolent les victimes de cet escroc.

 

Un de leurs voisins a fait appel au même promoteur. Fuites, papier peint qui se décolle… Mais la plus grave des malfaçons se situe au niveau du carrelage. Le carrelage est posé sur une chape de ciment trop maigre et sableux. Il est ainsi, dans cette maison, pratiquement directement posé à même le sable ! Il menace de s’affaisser à tout instant.

Ils décident, finalement, d’assigner les responsables en justice, mais leurs plaintes n’aboutissent pas.

Une famille vit un cauchemar après avoir fait appel à un artisan incompétent

A Poitiers, Philippe et Nelly ont acheté une bâtisse ancienne à rénover. Ils confient le chantier à un artisan, un ami de la mère de Philippe. Grave erreur : il n’a pas les compétences requises pour réaliser ce type de travaux. Les malfaçons de la charpente sont sérieuses, et menacent la stabilité de la maison. Le toit s’affaisse, la poutre maîtresse cède de plus en plus au fur et à mesure du temps qui passe.

 

Un charpentier, mandaté par la justice, vient expertiser la maison. Il est consterné par ce chantier “surréaliste”. La charpente est faite de morceaux de bois rafistolés. “Le travail est lamentable”, déclare-t-il. La dalle du premier étage se fissure, car le pilier porteur est beaucoup trop fragile. La maison risque de s’écrouler à tout instant.

 

Le rapport du charpentier est sans appel : il faut tout démonter, pour tout reconstruire.

Le couple vivent dans des conditions précaires, dans la maison mitoyenne de la bâtisse. L’hiver est rude, toutes les canalisations ont gelé, ils n’ont plus d’eau chaude.

La mère de Philippe, se sentant coupable, prend rendez-vous chez un avocat. “Il est compliqué de porter plainte contre l’entreprise, car l’artisan peut déposer le bilan, et être ainsi exonéré de toute responsabilité “, déclare l’avocat. Celui-ci propose alors d’attaquer l’artisan lui-même, mais la procédure est longue.

 

Quelques mois plus tard, Philippe et Nelly décident de rénover eux-mêmes leur maison. Ce qui débute par le démontage de la charpente.

Une résidence VEFA inachevée : appartements invendables, promoteur insaisissable

Les habitants de cette résidence de la région parisienne vivent un cauchemar éveillé. Les immeubles sont pleins de malfaçons. Une terrasse est inondée, et l’eau, qui ne peut être évacuée, stagne. Provoquant des dégâts dans le sous-sol. Les poutres se fissurent.

Les mois passent. Les résidents taguent leur détresse sur les murs de leur résidence. Le danger est partout : les escaliers ne sont pas réglementaires, des infiltrations menacent la stabilité de la construction. Il n’y a que 6 ballons d’eau pour 30 appartements, il n’y a donc pas assez d’eau chaude pour tout le monde. Le branchement est totalement anarchique. Certains doivent se résoudre à vivre dans des conditions précaires, d’autres à vivre chez leurs parents ou chez des amis.

 

Le promoteur a disparu. Mais, après enquête, il est toujours actif, et se sert même de cette résidence pour promouvoir ses services. Il a réalisé d’autres chantiers, où l’on constate également des problèmes. Abandonne-t-il systématiquement le chantier, après un certain stade au niveau des appels de fonds ?

 

La majorité des résidents espèrent toujours un arrangement à l’amiable avec le promoteur. Seule une résidente a décidé de porter plainte. Elle n’aura droit qu’à peu de dommages et intérêts : 5000 euros au lieu des 50 000 euros réclamés.

Quelques semaines plus tard. Les ballons électriques ont lâché, les résidents n’ont plus d’eau chaude. Ils décident de créer une association pour attaquer le promoteur.

Ils souhaitent faire fonctionner la garantie de parfait achèvement, mais pour cela il faut prouver la défaillance du promoteur. Ils font alors appel à un huissier pour qu’il effectue un constat de toutes les malfaçons et non conformités.

 

La trentaine de résidents sont, quelques jours plus tard, convoqués à la mairie. La maire décide de mettre un arrêté de péril, les résidents doivent évacuer les lieux. Mais pour certains, ils n’ont pas de logements de secours !

Une famille victime de la lèpre des maisons, la mérule

La mérule est un champignon qui ronge les maisons de l’intérieur. On l’appelle également la lèpre des maisons. Christine et Abdel n’auraient pu penser que du jour au lendemain, à cause de ce champignon dévastateur, ils soient obligés d’évacuer au plus vite leur maison. Le bois se désagrège. Les mérules peuvent aussi s’infiltrer dans la pierre, par les fissures.

Le traitement nécessaire à l’éradication de ce champignon est radical. Il faut tout démonter. Il se cache partout, même dans les faux plafonds. Christine et Abdel assistent, impuissants, à la destruction de leur maison. Ils vivent dorénavant dans un mobile home.

L’assurance habitation ne prend pas en charge les dégâts causés par la mérule, qui ne fait pas, d’ailleurs, partie des diagnostics obligatoires.


Où trouveront-ils les 200 000 euros nécessaires à la rénovation de leur maison ?

Un an plus tard. Christine et Abdel vivent toujours dans un mobile home. Ils sont à la recherche de l’argent nécessaire pour rénover leur maison. Après maintes relances auprès de leur assurance, un expert leur rend enfin visite. Il constate sur la façade une fissure, et les infiltrations d’eau qui en découlent peuvent justifier l’apparition de la mérule. Ce champignon, en effet, ne peut se développer que dans un terrain humide. L’assurance débloque alors les 200 000 euros nécessaires. 2 ans jour pour jour après la destruction de leur maison, ils peuvent enfin la retrouver, entièrement rénovée.

Un expert LAMY Expertise, pour identifier les malfaçons et dégager les responsabilités

Les particuliers redoutent, lors de la réception de leur logement, de ne pas identifier toutes les malfaçons et non conformités techniques. Ils peuvent aussi avoir besoin, en cas de sinistre, de trouver la source des désordres dans leur maison. Ou d’être assisté en cas de litige avec l’assurance. LAMY Expertise peut aider les particuliers, grâce aux compétences techniques et au savoir-faire de ses experts en bâtiment, à identifier les menaces, décrire les désordres et malfaçons, quantifier les préjudices et établir les responsabilités.

Il en est de même de l’évaluation de désordres tels que des fissures et ou de l’humidité.

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Expertise technique construction

Expertise technique construction

L’expertise technique construction permet d’éclairer vos décisions aux plans technique, économique et juridique, identifier les causes de vos problèmes, estimer des solutions réparatrices de principe et dégager des responsabilités, si nécessaire.

En savoir plus sur les malfaçons de la construction

problème construction maison

Problème construction maison

Vous rencontrez un problème lors de la construction de votre maison individuelle ? La réception approche à grands pas, et vous avez peur de passer à côté de malfaçons ou de non conformités techniques ? Rassurez-vous, un expert bâtiment peut vous aider, en phase de réception de votre maison, pour noter les réserves.

Lire la suite »
risque malfaçons

Expertise bâtiment : risque de malfaçons

En France, 2/3 des constructions présentent des malfaçons de la construction. Les malfaçons sont susceptibles d’affecter chaque partie d’une construction, dont le gros oeuvre. La présence d’une malfaçon de la construction sur le gros oeuvre d’une maison, présente certains risques pour l’intégrité de l’ouvrage.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.1/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département