01.82.83.77.10

La sécheresse, un danger pour sa maison 

La sécheresse, un danger pour sa maison 

La sécheresse, un danger pour sa maison !

La sécheresse, un danger pour sa maison 

sécheresse danger maison

Bien que naturelles, la sécheresse et les fortes chaleurs représentent un risque réel pour votre habitation. Un sol desséché est souvent synonyme de tassements de terrains pouvant, à la longue, engendrer des tensions structurelles, des fissurations et affaissements de dalles, de manière plus fréquente pour les maisons fondées à une profondeur insuffisante (maisons individuelles établies sur semelles filantes par exemple).

Voici un dossier thématique pour parer à cette éventualité !

Il intervient dans le cadre d’une tribune proposée à URETEK, la société de référence en injection de résine expansive pour la consolidation l’amélioration des sols. URETEK® réalise des travaux visant à stabiliser les fondations et le dallage de maisons individuelles sinistrées, notamment à cause de la sécheresse. Leur procédé innovant Deep Injections® est le premier du genre à bénéficier de la procédure d’Avis Technique (ATec) du CSTB (Avis Technique du CSTB n° 3/15-796).

LAMY Expertise, cabinet indépendant en expertise fissures, ouvre ainsi ses colonnes à cette société innovante.

Canicule, sécheresse... Quels sont les risques pour une habitation ?

En ces temps de fortes chaleurs, les arrêtés préfectoraux fleurissent pour restreindre l’utilisation de l’eau et les propriétaires de maison ne peuvent plus suffisamment irriguer leur jardin, qui finit progressivement par se dessécher. Peu d’entre eux sont conscients qu’une réduction aussi importante de la teneur en eau des sols peut aussi avoir de graves conséquences sur leur maison.

 

En effet, un tel assèchement du sol entraîne des mouvements de terrain, susceptibles de provoquer l’ouverture de fissures sur les murs et/ou l’apparition d’affaissements au niveau des sols et dallages !

 

Le phénomène décrit ci-dessus fait référence aux retraits-gonflements de certains sols selon les saisons : c’est notamment le cas des sols argileux. Lorsqu’il pleut, les argiles ont tendance à se gorger d’eau et à gonfler, tandis qu’en période sèche cette eau s’évapore, les argiles se rétractent en devenant dures et cassantes. Ce sont ces variations de volume qui engendrent de nombreuses fissures sur les maisons.

Pour éviter toute aggravation des désordres, il est recommandé de stabiliser rapidement les habitations concernées.

Quelles démarches entreprendre face à des fissures et affaissements ?

Après un retour de vacances, il est fréquent d’avoir la mauvaise surprise de découvrir des fissures fraîchement ouvertes sur les murs de sa maison. Mais, pas de panique, voici les démarches qu’il est d’ores-et-déjà possible d’entreprendre :

 

  • Prévenir son assureur : pour avoir la chance de voir les travaux de réparation et de stabilisation de votre maison pris en charge par son assurance multirisque habitation (MRH).
  • Demander un avis technique à un expert en fissures indépendant pour obtenir un rapport argumenté, afin de négocier une indemnisation optimale auprès de l’assureur et de son expert.
  • Déclarer le sinistre auprès de la mairie : plus les sinistrés d’une commune sont nombreux à constituer un dossier pour déclarer l’apparition de fissures sur une habitation, plus la commune aura de chances de se voir attribuer l’état de catastrophe naturelle. La reconnaissance d’une zone en état de catastrophe naturelle est parfois longue, il ne faut pas s’étonner si cela prend du temps.
  • Se rapprocher de ses voisins : Pour multiplier ses chances et accélérer la procédure, il est important d’en discuter avec ses voisins et de les inciter à remplir un dossier en mairie, s’ils sont eux aussi victimes d’un phénomène de fissuration.
  • Surveiller l’évolution de ses fissures : il est possible de positionner des jauges spécifiques à la mesure des fissures pour mesurer leur évolution. Elles permettent de définir la gravité des désordres et informent les différents experts sur leur dangerosité.

Bon à savoir

Lorsqu’un arrêté de catastrophe naturelle est diffusé au sein du Journal Officiel, un sinistré dispose de 10 jours seulement après sa publication, afin d’effectuer sa déclaration de sinistre auprès de son assureur.

Prévention : déterminer si une maison est située dans une zone à risque

Afin de déterminer si une maison est située dans une région à risque, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) a élaboré, depuis la fin des années 90, une cartographie précise des risques de retrait-gonflement des argiles sur l’ensemble du territoire français, pour le compte du Ministère de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.

 

En se rendant sur le site Internet Géorisques entretenu par le gouvernement, les propriétaires sinistrés accèdent en quelques clics à la carte concernant son leur département, mais aussi à celle, plus détaillée, représentant sa leur commune et cela, quel que soit la localisation de sa leur maison en France.

 

A l’heure actuelle, ces données sont très souvent utilisées par les acteurs de la construction, mais aussi par les citoyens désireux d’acquérir une résidence. Les experts en fissures utilisent également ce type de support, afin d’évaluer les risques répertoriés sur une localité.

Le saviez-vous ?

Depuis 1989, ce risque naturel a déjà représenté plus de 4,5 milliards d’euros d’indemnisation pour les propriétaires de résidences.

Fissures dues à la sécheresse, quelle est la meilleure solution de réparation ?

Qu’elles soient en escalier, verticales ou horizontales, toutes les fissures présentes sur une habitation sont à prendre au sérieux.

Contrairement aux idées reçues, un simple rebouchage des fissures ne suffit pas et s’avérera inutile avec le temps ! La seule solution, pour y remédier durablement, est la stabilisation de la maison.

Diverses techniques sont envisageables (micropieux, puits et longrines, approfondissement de fondations). Mais la moins invasive et la plus économique est, pour la plupart des maisons sinistrées, l’injection de résine expansive. Cette méthode consiste à injecter une résine expansive à forte pression sous les fondations pour améliorer les sols sous-jacents et ainsi, stabiliser l’ouvrage situé au-dessus. Les injections sont réalisées grâce à des tubes en acier de moins de 23 mm de diamètre, traversant les fondations jusqu’à une profondeur préalablement déterminée par un géotechnicien. Le compactage du sol et la réaction de la maison sont contrôlés par des niveaux lasers. Les résultats sont visibles à l’œil nu : les fissures se referment et les parties affaissées sont redressées.

Pour en savoir plus sur cette technique, rendez-vous sur le site d’URETEK !

Rénovation et extension : attention à l'éventuel manque de portance du sol

Besoin d’agrandir une maison ayant déjà fait l’objet d’une consolidation des sols sous fondations ? Cette maison n’est plus concernée par les désordres liés aux retraits-gonflements des argiles. En revanche, dès lors que l’extension ou que la rénovation (ex : remplacement d’un ancien plancher par un nouveau plancher plus lourd) sera réalisée, les descentes de charge de l’habitation vont se voir modifiées et la maison risquera d’être à nouveau concernée par un affaissement et des fissures.

Avant tous travaux d’extension et/ou de réhabilitation, il est recommandé de faire appel à un spécialiste. Ce dernier pourra confirmer si la portance du sol est suffisante, ou si une nouvelle intervention d’appoint est nécessaire pour supporter la charge supplémentaire.

Attention, la sécheresse n’est donc pas la seule bête noire de sa d’une maison !

L'expertise bâtiment qu'il vous faut

Fissures

Expertise fissures

L’expertise fissures permet de comprendre l’origine des fissures et leur évolution. L’analyse peut servir à identifier le plus tôt possible les véritables menaces, pour l’intégrité des bâtiments et/ou la sécurité des occupants.

En savoir plus sur les fissures causées par la sécheresse

réchauffement climatique conséquences maison

Réchauffement climatique : de lourdes conséquences pour les maisons

Avec le réchauffement climatique, si aucune initiative n’est adoptée, le coût des indemnisations liées aux catastrophes naturelles devrait doubler d’ici 25 ans. En effet, alors que la conférence sur le climat se déroule à Paris, et ne semble parvenir à aucun accord, une enquête vient d’être publiée par la fédération des sociétés d’assurance.

Lire la suite »
  • Contactez un expert en bâtiment

    LAMY Expertise est un cabinet d’experts en bâtiment indépendants et immobilier agréés, spécialisé depuis 40 ans dans l’ensemble des pathologies du bâtiment et la valorisation de biens.

    Entreprises

    Professionnels

    Avis Google : 4,3

    4.4/5

    Trouver un expert en bâtiment dans votre département